noirs

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Noirs

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun) Des couleurs traditionnellement sombres des pièces associées au camp jouant après celui qui a le trait (les blancs), → voir noir.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
noirs
\nwaʁ\

noirs \nwaʁ\ masculin pluriel, au pluriel uniquement

  1. (Échecs) Camp qui joue en second, possédant les pièces noires.
    • Inutile de demander qui a commencé : traditionnellement ce sont les blancs. Quoique déforcés par cette situation, les noirs jouent un jeu risqué et sont à l’offensive. — (Jacques De Cock, Galilée, Pôle Nord, 1983-1988)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin noir
\nwaʁ\

noirs
\nwaʁ\
Féminin noire
\nwaʁ\
noires
\nwaʁ\

noirs \nwaʁ\

  1. Masculin pluriel de noir.
    • Bien que les fatigues des précédentes chorégraphies l’eussent rendue haletante et que, sur son corps tanagréen, ruisselassent, ainsi que sur une rose jaune les perles matinales, de petites gouttelettes de sueur, saltatrix presque nue maintenant, en proie aux exigences souveraines de Vénus, encore qu’ignorante des voluptés perverses autant que de la subtilité des gestes qu’irrésistiblement elle accomplit, froide comme une salamandre au milieu des flammes, parmi les provocantes lubricités de ses poses hardies, Salomé, semblable aux baleines de l’Inde, ne voyait, sans peur, au milieu de tous ces hommes qu’elle affolait, que le vieillard fasciné par ses regards noirs. — (Henri Mériot, Les Belles Légendes de Saintonge, La Découvrance éditions, page 26)

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
noir noirs
\nwaʁ\

noirs \nwaʁ\ masculin

  1. Pluriel de noir.
    • Ce serait folie de passer son temps à décolorier ces estampes, d’autant plus que certains noirs résisteraient à tous les efforts, et que, d’ailleurs, ces costumes ne peuvent être considérés comme estampes d’art. — (Alfred Bonnardot, Essai sur l’art de restaurer les estampes et les livres, 1858, page 97)

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]