obstination

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin obstinatio (« persévérance, fermeté »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
obstination obstinations
\ɔb.sti.na.sjɔ̃\

obstination \ɔb.sti.na.sjɔ̃\ féminin

  1. Le fait de s’attacher opiniâtrement à une idée, à un sentiment, à une entreprise.
    • Bert, avec l’obstination convulsive de l’instinct, s’étaya contre les parois, jusqu’à ce que le ballon piquât du nez. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 252 de l’éd. de 1921)
    • […], tout vous révèle qu'entre Le Havre et Rouen se poursuit avec obstination la création d'une zone où, inévitablement, le colossal et l'extraordinaire sont en genèse. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Il était célèbre par une obstination admirable à apprendre à écrire et à lire ; le résultat ne fut pas étonnant ; il faut croire qu'il est bien difficile d'apprendre à lire ; […]. — (Alain, Souvenirs de guerre, p.75, Hartmann, 1937)
  2. Qualité de celui qui s’attache à une idée, à un sentiment, à une entreprise.
    • Il lui a fallu beaucoup d’obstination pour réussir dans son examen.
    • Obstination au travail, à l’étude.

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]