oothèque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du grec ancien ᾠόν, ôión (« œuf ») et θήκη, thêkê (« boite, thèque »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
oothèque oothèques
\o.o.tɛk\

oothèque \o.o.tɛk\ féminin

L'oothèque d'une mante.
Une blatte portant une oothèque au bout de son abdomen.
  1. (Entomologie) Coque recouvrant un ensemble d’œufs de certains insectes, en particulier la mante religieuse ou la blatte.
    • Montrons sous un meilleur aspect l'insecte aux tragiques amours. Son nid est une merveille. Dans le langage scientifique, on l'appelle oothèque, la « boite à œufs ». — (Jean Henri Fabre, Souvenirs entomologiques)
    • Au point de vue chimique, comme l'ont montré Filhol et Garsault (1938), l’oothèque est constituée par une ou plusieurs sortes de kératines sécrétées, à l'état de prokératines, par la partie inférieure de l'organe nidamentaire. — (Pierre-Paul Grassé, Traité de zoologie: anatomie, systématique, biologie, tome 13 - part. 2, Éditions Masson, 1958, p. 1641)
  2. Enveloppe coriace des œufs de certaines espèces de poissons ovipares.
    • La plupart des Scyliorhinidae, ainsi que la totalité des Hétérodontiformes, sont ovipares. Les œufs sont généralement protégés dans une enveloppe cornée appelée oothèque de forme et de taille variables, dans laquelle la gestation se poursuit durant plusieurs mois. — (Pascal Deynat, Les requins: Identification des nageoires, Éditions Quae, 2010, p. 295)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Île-de-France) : écouter « oothèque [o.o.tɛk] »