ophicléide

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot créé et patenté par Jean Hilaire Asté, à partir du grec ancien ὄφις, ophis (« serpent ») et κλείς, kleis (« clef »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ophicléide ophicléides
\ɔ.fi.kle.id\

ophicléide \ɔ.fi.kle.id\ masculin

Deux ophicléides (en si bémol et do).
  1. Instrument de cuivre employé au XIXe siècle dans les églises, l’orchestre symphonique et les musiques militaires, et qui remplaça l’ancien serpent d’église et militaire. Il est fabriqué en cuivre et muni de clefs.
    • Puis les ophicléides ayant fini leur marche sur douze cadences parfaites, répétées selon toutes les coutumes, entonnèrent l’Hymne Pausolien dont cent voix chantaient les paroles. — (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)
    • Des éclats de cornet à piston et des ronflements d’ophicléide dominaient les rumeurs : c’était la fanfare qui, au loin, parcourait les rues en sonnant le rappel, et de partout on se dirigeait vers les arènes établies sur la place confisquée à leur profit. — (Hector Malot, Anie, 1891)
    • Attention ! Garez-vous ! Ce soir on les attaque
      Les bourgeois, les salauds, va bien falloir qu’ils raquent
      On n’est pas sur le tas pour jouer d’l’ophicléide
      On va prendre un gros coffre et lui crever le bide.

      — (Boris Vian, Le Tango interminable des perceurs de coffres-forts. Chanson interprétée en 1958 par Les Frères Jacques)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]