ouvertement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de ouvert, par son féminin ouverte, avec le suffixe -ment.

Adverbe[modifier]

ouvertement \u.vɛʁ.tə.mɑ̃\

  1. D’une manière ouverte, manifeste.
    • Il est bien pénible de voir renverser toute la morale chrétienne par des égarements si étranges, sans oser y contredire ouvertement, (Blaise Pascal, Provençal VIII.)
    • C'est l’ordinaire des orgueilleux d’exercer ouvertement leurs inimitiés, (Jacques-Bénigne Bossuet, 1er sermon, Démons, 2.)
    • Marc-Aurèle ordonna qu’on ne poursuivît point les chrétiens pour cause de religion ; Caracalla, Héliogabale, Alexandre, Philippe, Gallien les protégèrent ouvertement, (Voltaire, Mœurs, 8.)
    • Non contents de traquer les fourrageurs et d'enlever les hommes isolés, les Indiens commençaient à menacer ouvertement la place. (Washington Irving, Voyages et découvertes des compagnons de Colomb, Paris : librairie Hachette & Cie, 3e éd., 1893, chap.6)
    • Brest, exceptionnelle enclave, est, en somme, la seule commune où un esprit anticlérical, se manifeste ouvertement. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Entre temps, les rationalistes zélés avaient dû prendra garde aux poursuites d'un cléricalisme obscurantin. Ils furent obligés de ne pas manifester trop ouvertement leurs vues, en raison de la « crainte du sabre ». (Études islamologiques d'Ignaz Goldziher, traduites & analysées par Georges-Henri Bousquet, Leiden : E. J. Brill, 1962, p.135)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]