péripatéticienne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif) Féminin de péripatéticien, du grec ancien περιπατητικός, peripatetikós (« qui aime se promener en discutant »).
(Nom) Allusion apparue dans le milieu étudiant et en rapport avec cette étymologie grecque, du fait que les prostituées « se promènent » beaucoup.

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
péripatéticienne péripatéticiennes
\pe.ʁi.pa.te.ti.sjɛn\

péripatéticienne \pe.ʁi.pa.te.ti.sjɛn\

  1. Féminin singulier de péripatéticien.
    • Les protestants dépassèrent le but : la grâce non-seulement ne fut pas une essence péripatéticienne ou une forme, elle cessa d'être une réalité, et il n'y eut plus qu'une seule chose à considérer dans l'ordre moral, la volonté arbitraire de Dieu qui prédestine : la grâce n'étant aux yeux de Luther et de Calvin qu'une dénomination externe. — (Frédéric Morin, Dictionnaire de philosophie et de théologie scolastiques, vol. 2, Paris : chez Jacques-Paul Migne, 1865, p. 123)
    • […]; mais c'était beaucoup d'avoir dans un auteur grec un garant des dogmes de l’Église naissante. Toute l'église grecque fut donc platonicienne, comme toute l'Église latine fut péripatéticienne depuis le commencement du treizième siècle. — (Voltaire, Dictionnaire philosophique, tome 5, chapitre « Platon » : section 1, dans les Œuvres complètes de Voltaire, tome 37, Paris : chez Thomine & Fortic, 1821 p. 119)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
péripatéticienne péripatéticiennes
\pe.ʁi.pa.te.ti.sjɛn\

péripatéticienne \pe.ʁi.pa.te.ti.sjɛn\ féminin

  1. (Familier) (Par plaisanterie) Prostituée.
    • La Louve, cette péripatéticienne de la rue Pierre-Lescot, épousera son Martial et en aura beaucoup d'enfants. Il suffit d'avoir fait quelque infamie pendable et d'avoir rencontré M. Rodolphe de Gérolslein pour se remettre à flot. — (« Du dernier roman de M. Eugène Sue : Les Mystères de Paris », dans la Revue nationale de Belgique, tome 9, Bruxelles : à la Librairie polytechnique d'Auguste Decq, 1843, p. 147)
    • Il n’y a pas que des péripatéticiennes intéressées sur le boulevard, à neuf heures du soir. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
    • Mais dès Le noir est une couleur, la militante pointe sous la "péripatéticienne et écrivain" (elle tenait à ce que ces deux professions figurent sur ses papiers officiels). Dans ce roman autobiographique, elle raconte ses années 50 en Allemagne, ses premières passes avec des soldats noirs rencontrés dans des boîtes pour G.I., sa vie précaire avec ses deux enfants, son expérience en maison close à Munich, son séjour en prison... — (Les Inrockuptibles, n° 633-639, Éditions Indépendantes, 2008, p. 75)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]