parcimonie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin parcimonia (même sens).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
parcimonie parcimonies
\paʁ.si.mɔ.ni\

parcimonie \paʁ.si.mɔ.ni\ féminin

  1. Épargne minutieuse, s’attachant aux petites choses.
    • Si Grandet coupait le pain avec un peu trop de parcimonie, elle ne s’en plaignait pas. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • Ils dénonceront âprement un déficit qui sera le plus souvent minime. […]. Ils crieront haro sur un ministre qu'ils accuseront de ruiner la France alors qu’en réalité ils lui en voudront de sa parcimonie. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Si les ouvriers agricoles de l’Hérault avaient la sagesse de s’astreindre à la parcimonie des gens de l’Ariège ou de la Lozère, je ne doute pas qu’ils se trouveraient très heureux. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Philosophie) (Sciences) S’applique à un raisonnement qui s’attache à expliquer un phénomène en un minimum d’hypothèses.
    • Le rasoir d’Ockham est le principe selon lequel l’explication la meilleure est celle faisant le plus usage de parcimonie.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]