petit

From Wiktionnaire
Jump to navigation Jump to search
Voir aussi : Petit

Français[edit source]

Étymologie[edit source]

(Date à préciser) Mot gallo-roman[1]. Du latin pitinnus, pisinnus (« menu »)[1] ou petilus (« mince », « grêle »)[2].

Adjectif [edit source]

Singulier Pluriel
Masculin petit
\pə.ti\

petits
\pə.ti\
Féminin petite
\pə.tit\
petites
\pə.tit\

petit \pə.ti\

  1. De taille réduite.
    • Un petit caillou.
    • C’est un homme de petite taille.
  2. Jeune.
    • Quand j’étais petit, je jouais souvent à la balle.
    • La vieille devait être beaucoup plus grande quand elle était petite. — (San Antonio, Réflexions définitives sur l'au-delà , S-A 9 , Fleuve noir, 2000)
    • Par contre, la grande gueule, celui qui balance les « krèles », je le connais. Il tape sa petite sœur. La gamine a déjà fait trois séjours à l’hosto. — (Gipsy Paladini, Vices : 2e enquête : Zabulu, Éditions Fleuve Noir, 2017, chap. 7)
  3. Mesquin ; médiocre.
    • Ah ! Ce que tu dis est vraiment petit !
    • M. le prince lui répondit fièrement qu’il était las de rendre compte de ses actions à de petits messieurs comme lui, qui en jugeraient à leur mode. — (Valentin Conrart, Mémoires, 1652, dans : Collection des mémoires relatifs à l’histoire de France, tome XLVIII ; Foucault libraire, Paris, 1825, page 73.)
    • Les moyennes calculées portent sur l’année de calendrier et ne comprennent que du cidre de bonne qualité à l’exclusion du petit cidre et de l’« halbi », boisson fabriquée avec des pommes et des poires. Il en est de même pour le poiré. — (Henri Hauser, avec la collaboration de Jean-Jules Denuc et P.-J. Burin, Recherches et documents sur l'histoire des prix en France de 1500 à 1800, chap. 2 : Normandie, Paris : Les presses modernes, 1936, rééd. Slatkine, 1985, p. 165)
  4. Qui est peu élevé en quantité, qui n’atteint pas la mesure ordinaire.
    • Les Spartiates étaient petits en nombre, grands de cœur, ambitieux et violents ; de fausses lois n’en aurait tiré que de pâles coquins ; Lycurgue en fit d’héroïques brigands. — (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816-1882), Paris : Mercure de France, 1941, page 99)
    • Un petit nombre de convives a repris du dessert.
    • Il me faudra encore une petite heure pour arriver à Lyon.
  5. En raccourci, en miniature.
    • Cette ville est un petit paris.
  6. (Familier) Marque d’affection.
    • Mon petit mari.
    • Chère petite.
  7. (Péjoratif) Marque de rabaissement.
    • Et ce petit imbécile prétentieux qui nous raconte tout sur une Chine qu’il ne connaît pas ? — (Pierre-Jean Remy, Chine, 1990)

Variantes[edit source]

Dérivés dans d’autres langues[edit source]

  • Créole seychellois : pti

Synonymes[edit source]

Antonymes[edit source]

Dérivés[edit source]

Proverbes et phrases toutes faites[edit source]

Traductions[edit source]

Nom commun 1 [edit source]

Singulier Pluriel
petit petits
\pə.ti\

petit \pə.ti\ masculin (pour une femme on dit : petite)

  1. Enfant, petiot.
    • Viens ici, mon petit, ma petite.

Variantes dialectales[edit source]

Synonymes[edit source]

Proverbes et phrases toutes faites[edit source]

Traductions[edit source]

→ voir enfant

Nom commun 2[edit source]

Singulier Pluriel
petit petits
\pə.ti\

petit \pə.ti\ masculin

  1. Progéniture d’un animal.
    • Cet animal vient d’avoir des petits.
  2. (Par ellipse) Petit objet, petite chose.
    • Mets nous en un petit !
  3. (Familier) As, un d’atout, l’un des trois bouts au tarot.
    • Je me suis fait prendre le petit au bout (= à la dernière levée).
  4. (Familier) Cochonnet, boule légère de petit diamètre servant de but au jeu de boules.
    • Quatre champions s’accordent enfin : deux pointeurs et deux tireurs. Le ramasseur, qui est, de fondation, un ex-garde moble, apporte dans son tablier douze boules et le petit. — (Paul Féval, Les joueurs de boule, La Sylphide, 20 octobre 1851, page 172)
    • Il fut littéralement stupéfié le jour où le Rendeur de Points, mettant en principe sa méthode de jeu du Clos, parvint en six énormes bonds à se placer à cinquante centimètres du petit, sa stupéfaction tenait de l’extase ; selon lui, on aurait tout aussi bon compte de placer le but dans sa poche, que de jouer de cette façon carnavalesque. — (Lowius-Weigel , Jeux et joueurs de boules de Lyon, L’Écho du Rhône, 17 juillet 1893, page 4)
    • Le but (également appelé « petit », « bouchon » ou « cochonnet ») : sphère de bois de laquelle les joueurs essaient de se rapprocher. Le but est traditionnellement en buis ou de couleur fluo. — (Site Pétanque en Comminges, Les règles du jeu de pétanque et les accessoires )
  5. Personne sans fortune ni pouvoir.
    • L’essentiel pour les jésuites, c’était d’affaiblir, d’amoindrir, de rendre les âmes faibles et fausses, de faire des petits très-petits, et les simples idiots ; une âme nourrie de minuties, amusées de brimborions, devait être facile à conduire. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e éd.), page 65)

Synonymes[edit source]

But au jeu de boules :

Traductions[edit source]

Adverbe [edit source]

petit \pə.ti\

  1. (Vieilli) Peu.
    • Qu’avez-vous ? Vous grondez, ce me semble, un petit ? — (Molière)

Dérivés[edit source]

Traductions[edit source]

Prononciation[edit source]

Voir aussi[edit source]

Références[edit source]

Ancien français[edit source]

Étymologie[edit source]

(Vers 980) Du gallo-roman *pitittus (cf. latin pitinnus, pitulus (« menu »), du gaulois *pito (« bout ») et -ittos suffixe diminutif (cf. gallois pid (« pointe »), breton pidenn (« pénis ») ; cf. roumain pitì (« se réduire »), catalan/provençal petit, occitan pitchòn.

Adjectif [edit source]

Nombre Cas Masculin Féminin Neutre
Singulier Sujet petiz petite petit
Régime petit
Pluriel Sujet petit petites
Régime petiz

petit \Prononciation ?\

  1. Petit.
    • Sun petit pas [il] s’en turne chancelant. — (Chanson de Roland, XIe siècle)
  2. Mauvais, chiche, pauvre.
    • Petit gouvernement et mauvais. — (Ordon. des rois de Fr. t. III, page 125)
  3. Jeune.
  4. Sans valeur.

Variantes[edit source]

Antonymes[edit source]

Dérivés[edit source]

Dérivés dans d’autres langues[edit source]

Adverbe [edit source]

petit \Prononciation ?\

  1. Peu.
    • Petit mangierent et burent, car petit avoient viande.

Nom commun [edit source]

petit \Prononciation ?\ masculin

  1. Petite quantité.
  2. Petit, personne de petite taille ou de moindre condition.
    • En haut s’escrient li petit et li grant.

Dérivés dans d’autres langues[edit source]

Anagrammes[edit source]

Références[edit source]

Anglais[edit source]

Wiki letter w.svg

Adjectif [edit source]

petit \Prononciation ?\

  1. (Droit) Petit, mineur.

Vocabulaire apparenté par le sens[edit source]

Catalan[edit source]

Étymologie[edit source]

D’un hypothétique latin vulgaire *pititus.

Adjectif [edit source]

petit \Prononciation ?\ masculin

  1. Petit.

Synonymes[edit source]

Prononciation[edit source]

Finnois[edit source]

Forme de verbe [edit source]

petit \pe.tit\

  1. Deuxième personne du singulier du passé de l’indicatif du verbe pettää.
    • Petit minut.
      Tu m’as trompé.

Anagrammes[edit source]

Gallo[edit source]

Étymologie[edit source]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [edit source]

Graphie ELG
Singulier Pluriel
Masculin petit
\Prononciation ?\
Féminin petitt
\Prononciation ?\
petitt
\Prononciation ?\

petit \Prononciation ?\ (graphie ABCD) (graphie ELG)

  1. Petit, micro-, mini-.

Références[edit source]

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 pages ISBN 978-2906064645, p. 55

Latin[edit source]

Wiki letter w.svg

Forme de verbe [edit source]

petit \Prononciation ?\

  1. (Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif ? Perfectif ?) du verbe petere (« chercher à, viser, aller à, tomber sur »).
    • La devise de l’Université d’Aarhus est Solidum petit in profundis, « Elle cherche un fondement dans les profondeurs ».
    • La devise de l’État du Massachusetts est Ense petit placidam sub libertate quietem, « À force d’armes elle cherche la paix dans la liberté ».