moindre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin minor (« plus petit »). — Note : La forme moindre s'explique par une épenthèse.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
moindre moindres
\mwɛ̃dʁ\

moindre \mwɛ̃dʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Comparatif de petit : Plus petit.
    • […], on pourrait dire que le soldat était convaincu que la moindre défaillance du moindre des troupiers pouvait compromettre le succès de l’ensemble et la vie de tous ses camarades - et que le soldat agissait en conséquence. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 351)
    • Pas la moindre balise, je devais compter uniquement sur la boussole pour m'indiquer la bonne direction. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Une étoffe de moindre prix.
    • Un dégât de moindre importance.
    • Un vin de moindre qualité.
    • Une moindre récompense.
    • Dans ces conditions, l’inconvénient sera beaucoup moindre, sera moindre de beaucoup.
  2. Superlatif de petit : Le plus petit. — Note d’usage : Il est alors toujours précédé d’un article défini ou d’un autre déterminant défini.
    • A Beduaram il entre dans cette vaste et monotone plaine saharienne, sans végétation et où l’empreinte même de l'animal ne laisse qu'une trace insensible que le moindre vent efface. — (Pierre Legendre, La conquête de la France africaine : Nombreuses illustrations photographiques, Paris : chez P. Paclot & Cie éditeurs, 1900, p. 119)
    • Il eût fallu hurler pour échanger la moindre phrase. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Quoique évidemment, à l’intérieur comme à l’extérieur, Roland fût sans crainte, il n’était pas sans défiance, et son oreille percevait les moindres bruits. — (Alexandre Dumas, les Compagnons de Jéhu, Éditions P.O.L, ISBN 2-86744-228-1, 1992, chapitre XVI (« Le Fantôme »), tome 1, p. 226)
  3. (Précédé d’une négation) Aucun. — Note d’usage : Toujours précédé d’un article défini.
    • Il répéta sa question. Ils s’obstinaient à ne point faire la moindre attention à lui. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 352 de l’éd. de 1921)
    • Bien que souffrant d'une néphrite chronique avec complications cardiaques, il ne voulut pas consentir à prendre le moindre repos, […]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 55)
    • Depuis plusieurs jours, elle dormait mal. […]. Le moindre bruit la réveillait. Le chasse-neige qui grattait le bord des trottoirs la faisait sortir du lit d'un bond, son cœur battant à tout rompre. — (Ninni Schulman, La Fille qui avait de la neige dans les cheveux, Le Seuil, 2013)
  4. (Archaïsme) Petit.
    • La fourmi n’est pas prêteuse, c’est là son moindre défaut. — (Jean de La Fontaine, La Cigale et la Fourmi)

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]