passage obligé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de passage et de obligé.

Locution nominale [modifier le wikicode]

passage obligé \pa.saʒ ɔb.li.ʒe\

  1. Lieu de franchissement qui ne peut être évité, étant le seul praticable.
  2. Lieu où l’on revient systématiquement.
    • Ç'a été la porte d’entrée des premiers explorateurs en Amérique du Nord, c’est le passage obligé de nombreuses espèces migratoires et une formation géologique unique au Canada, où vivaient les Micmacs et où sont débarqués les pêcheurs basques. — (L’actualité, 14 juin 2011)
  3. (Figuré) Événement inévitable.
    • Les sommets de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont leurs passages obligés, dont la célébration de la grande famille qui, sur les cinq continents, a « cette langue en partage », selon la formule consacrée. — (Marc Semo , « A Erevan, Macron plaide pour une francophonie de « reconquête » », Le Monde. Mis en ligne le 11 octobre 2018)
    • Gustave Kervern, l’un des réalisateurs du Grand Soir, a adressé un magistral doigt d’honneur à Brad Pitt, mardi matin, qui a refusé de le saluer sur le photo call du Festival de Cannes, passage obligé pour les équipes des films en sélection. — (« Cinéma. Les petites indiscrétions du Festival de Cannes », L’Ouest-France, 22 mai 2012)

Traductions[modifier le wikicode]