pharmacienne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de pharmacie avec le suffixe -ienne.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
pharmacienne pharmaciennes
\faʁ.ma.sjɛn\

pharmacienne \faʁ.ma.sjɛn\ féminin (équivalent masculin : pharmacien)

  1. Femme qui exerce la pharmacie.
  2. (Familier) (Vieilli) Épouse de pharmacien.
    • Qui se refuserait à une dépense d’un millier de roubles, quand il s’agit d’empêcher que, dans la ville, il ne soit dit que la capitainesse, la doctoresse, la pharmacienne, la négociante, la popesse avait une plus belle robe ? — (Nicolas Gogol, les Âmes mortes, tome I, chant 8 (« Le bal du gouverneur »), page 267 de la traduction (depuis le russe) d’Ernest Charrière, 1859. Texte procuré par Wikisource : s:fr:Les Âmes mortes/I/8 pour le chant 8 et s:fr:Page:Gogol - Les Âmes mortes, tome 1, trad Charrière, 1859.djvu/303 pour la page 267.)
    • Sur le point d’être saisi, M. Pasquier se réfugia dans la boutique du pharmacien dans le comptoir de duquel trônait la pharmacienne, petite boulotte très-coquette qui tâchait de dissimuler ses cheveux rouges sous une perruque blonde, frisée à la Titus. — (Joseph Décembre, Edmond Alonnier, Les Merveilles de nouveau Paris, page 117, 1867)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]