plaît

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : plait

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin placitum.

Nom commun [modifier le wikicode]

plaît \plɛ\ masculin invariable

  1. Droit seigneurial de mutation.
    • Finalement, en 1240, il renonça à son droit et remit cette vigne en fief au prévôt pour douze deniers de service et cinq sous de plaît. — (Chanoine Lucien Quaglia, La Maison du Grand-Saint-Bernard, des origines aux temps actuels, Imprimerie Pillet, 1972, page 26.)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe plaire
Indicatif Présent
il plaît
Imparfait
Passé simple
Futur simple

plaît \plɛ\ (orthographe traditionnelle)

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe plaire.
    • Aux Allues, il est statué que « les habitants des deux paroisses (les Allues et La Perrière) ne doivent ni layde, ni sortie de marché, ni péage, ni droit de régale, ni corvée, ni pâturage », qu’ils peuvent alberger et désalberger quand il leur plaît et sont garantis des droits du fief pour la première et la seconde fois. — (Henri Onde, L’occupation humaine en Maurienne et en Tarentaise (suite), in Revue de Géographie Alpine, 1941, 29-3)
    • P. Grimal, à l’instar du modèle, se plaît à « décésariser » Marc Aurèle ; il fait revivre opportunément le futur empereur dans son enfance heureuse et sa jeunesse sportive ; la correspondance avec Fronton est souvent citée, chose rare, qui s’explique fort bien, puisque Fronton est une découverte du XIXe siècle (1815) et que la dernière traduction française, celle d’A. Cassan date de… 1830. — (Revue de philologie, de littérature et d’histoire anciennes, 1991, page 384)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]