platelage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) De plateau avec le suffixe -age et un \l\ épenthétique.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
platelage platelages
\pla.tə.laʒ\

platelage masculin

  1. Construction d'un plateau ou d’une large surface horizontale.
    • « Nous étions spécialisés au départ dans la restauration de monuments historiques. Ce chantier de platelage a demandé un an d'études techniques et un an à un an et demi de réalisation », précise Gilbert Pierre, directeur des Ateliers Aubert-Labansat. — (« La Jetée, Pont-Passerelle du Mont-Saint-Michel (50) », sur la page Palmarès Construction bois 2015 : les vainqueurs sont..., le 6 juin 2015, sur le site de Batirama (www.batirama.com))
  2. (Par extension) Cette construction achevée.
    • On recouvre ordinairement le platelage des ponts d’une aire en gravier, sur laquelle on asseoit quelquefois une chaussée pavée. L’expérience a prouvé que ces sortes de platelages se pourrissaient en peu de temps, exigeaient des réparations continuelles et un renouvellement total tous les vingt-cinq ans au plus. — (Extrait du rapport de M. Cavenne, Lyon, le 13 mai 1819 : « De l’emploi du mastic bitumineux sur le platelage des ponts », dans le Mémoire sur les bitumes, leur exploitation, et leurs emplois utiles, publié par M. Payen, Paris: Imprimerie de Mme Huzard, 1824, p. 49)
    • Les platelages peuvent être en bois imputrescible (iroko, angélique, etc.), en béton ou en métal léger, recouverts de panneaux antidérapants. Un platelage discontinu est préférable ; il permet un bon écoulement des eaux, et les dilatations sont facilement absorbées. — (Jean-Michel Sevin & Jean-Paul Boisseleau, Ports de plaisance, Ed. Techniques Ingénieur, n° C4 650, novembre 1994, page 9)
    • Un platelage (plancher) appuyé sur le haut des murs gouttereaux a été posé permettant d’étudier, autant par le LRMH que par les enquêteurs, la nature des débris qui jonchent le dessus de la voûte (extrados). — (Jean-Jacques Larrochelle, Six mois après l’incendie, le chantier colossal de Notre-Dame de Paris, Le Monde. Mis en ligne le 16 octobre 2019)
  3. (Marine) Tôle destinée à soutenir le blindage d’un navire.
  4. (Nucléaire) Structure métallique, située dans la partie inférieure de la cuve d’un réacteur rapide refroidi au sodium, qui supporte le sommier et le cœur.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]