polygraphe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1536) Emprunté au grec ancien πολύγραφος, polugraphos (« qui écrit beaucoup de sujets »), → voir poly- et -graphe.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
polygraphe polygraphes
\pɔ.li.ɡʁaf\

polygraphe \pɔ.li.ɡʁaf\ masculin et féminin identiques

  1. Auteur qui écrit sur plusieurs matières.
    • Les polygraphes forment une classe particulière dans les catalogues des bibliothèques.
    • C’est punir en crime un petit délit et faire subir à Stendhal romancier la peine encourue par Stendhal polygraphe. — (Claude Liprandi, Au cœur du "Rouge" : l’affaire Lafargue et Le Rouge et le Noir , 1961)
    • On sait que les familles Rousseau et Jarry, lavaloises toutes deux, étaient liées de longue date quand le jeune Alfred, khâgneux du lycée Henry-IV, polygraphe génial, entra dans le champ magnétique d'un peintre qui avait l’âge de son père. — (Stéphane Guégan, 'Le pinceau et la plume, dans Le Douanier Rousseau, charmeur de son temps, Hors-série Télérama 2016, p. 46)
  2. (Média) (Péjoratif) Qui traite de plusieurs sujets sans les maîtriser, en parlant de journalistes.
  3. (Imprimerie) (Suisse) Personne qui, avec l’aide d’un ordinateur, compose, organise du texte et des images avant son impression.

Traductions[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Un polygraphe utilisé comme détecteur de mensonges en 1937.
Singulier Pluriel
polygraphe polygraphes
\pɔ.li.ɡʁaf\

polygraphe \pɔ.li.ɡʁaf\ masculin

  1. Appareil électronique qui enregistre plusieurs valeurs physiologiques ; il est parfois utilisé comme détecteur de mensonges.
    • Au début ds années1960, un sujet passionnait la presse nationale : fallait-il, oui ou non, introduire le détecteur de mensonges dans la procédure criminelle ? L’opinion publique semblait favorable à l’usage de cet outil, appelé polygraphe, sensé permettre, grâce à la mesure des pulsions cardiaques, de la respiration et de la sudation, de confondre n’importe quel suspect. — (Saïd Mahrane - Politique, ces avocats qui relèvent le niveau– Journal Le Point, page 31, n° 2386, 24 mai 2018)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]