pour ainsi dire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir pour, ainsi et dire

Locution adverbiale[modifier | modifier le wikicode]

pour ainsi dire \puʁ ɛ̃.si diʁ\ invariable

  1. Quasiment. — Note : S’emploie lorsqu’on veut affaiblir ce qu’il peut y avoir d’exagéré dans l’expression dont on se sert, ou faire excuser ce qu’elle a d’extraordinaire, d’inusité.
    • Au retour je voulus voir Herculanum, cette ville que l'on venoit pour ainsi dire d’exhumer ; […]. (E.-F. Lantier, Voyages d'Antéor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, p.V (avant-propos))
    • Ce soc est fort petit, et le coutre qui ne fait qu'écorcher la terre , pour ainsi dire ; […]. (Jean Chardin, Voyages du chevalier Chardin en Perse et autres lieux de l'Orient, 1686, édition conférée par Louis Mathieu Langlès, Paris, Le Normant, 1811, p.101)
    • L’eau nécessaire à la respiration pénètre par l’une des ouvertures, est chassée par l’autre, grâce aux contractions du manteau, et, sortant avec rapidité, refoule pour ainsi dire en sens contraire l’animal, qui nage seulement à l’aide des mouvemens respiratoires. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856, p.509)
    • Parmi les forces connues de ce géant des mondes des 4e et 5e dimensions se trouvait une substance —BAL— laquelle , mise en mouvement dans une certaine direction sous l’influence d'instruments propulsifs […], « électrocutait » pour ainsi dire toutes les formes de vie animée qu'elle pénétrait. (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n°1, janvier 1914)
    • Et ce ne fut pas une lente décadence qui surprit le monde européanisé ; les civilisations antiques pourrirent et s’effritèrent ; la civilisation européanisée sauta d’un coup, pour ainsi dire. En l’espace de cinq ans, elle fut entièrement ébranlée et détruite. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 392 de l’éd. de 1921)

Références[modifier | modifier le wikicode]