pousser le bouchon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Les lexicographes supposent, sans aucune certitude, que l’expression vient d’un des deux principaux jeux où on utilise un bouchon : le jeu du bouchon, qui date du début du XIXe siècle, où il fallait abattre avec un palet des bouchons surmontés de pièces de monnaie, ou bien la pétanque où le cochonnet s’appelle le bouchon.

Locution verbale [modifier le wikicode]

pousser le bouchon \pu.se lə bu.ʃɔ̃\ (se conjugue → voir la conjugaison de pousser)

  1. (Familier) (Figuré) Abuser, exagérer. Note : l’adverbe loin est souvent ajouté pour renforcer l’idée ou ajouter une notion d’insistance.
    • Je suis tenté de me joindre aux jumeaux pour prendre une bouchée de Matt/Brad et mettre ma théorie à l’épreuve mais je décide de ne pas trop pousser le bouchon. — (Scott Browne, Le jour où les zombies ont dévoré le Père Noël, Mirobole, 2014, chapitre 29)
    • Maintenant elle comprenait mieux la démarche de Michel Polac, pousser le bouchon loin, jusqu’à ce que cela explose, et regarder les ravages avec satisfaction. — (Antoine Laurain, Le Chapeau de Mitterrand, 2012)
    • Quelle est la norme est qui en décide ? Pour pousser le bouchon un peu loin, les nazis n’estimaient-ils pas qu’ils faisaient du bon travail ? — (Howard Gardner, Les 5 formes d'intelligence pour affronter l'avenir, Odile Jacob, Paris, 2009, page 160)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]