pruche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Probablement dérivé de Prusse ou Pérusse qui sont des appellations populaires pour les épinettes.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
pruche pruches
\pʁyʃ\
Pruche subalpine (Tsuga mertensiana).

pruche \pʁyʃ\ féminin

  1. Conifère de la famille des pins et du genre tsuga (Tsuga).
    • Cet insecte prolifère surtout dans le sapin baumier, la pruche et l'épinette, mais il s'alimente également sur le bouleau, l'érable et plusieurs autres feuillus. — (O. H. Lindquist, ‎Rose, A. H. (Arthur H.), ‎K. L. Nystrom, Insectes des Feuillus de l'Est du Canada, Presses Université Laval, 1997, p.71)
    • Après diner nous entrâmes dans une savanne de trois acres de large, et ensuite nous eumes une petite montée, un peu rude et rocheuse; bois, pruche, épinette, sapin beaumier, hètre et érable. — (Rapport des commissaires nommés pour l'exploration du pays entre les rivières St. Maurice et Outaouais dans l'année 1830, La Chambre des Communes, 1831, p.27)
  2. Bois tiré de cet arbre.
    • En raison de sa dureté, le merisier est utilisé dans la fabrication des quilles de navires, la pruche pour les bordages et le frêne, pour les chevrons. — (Jacques Lacoursière, Histoire populaire du Québec, vol. 1, « Des origines à 1791 », 2013, p. 331.)

Traductions[modifier]