quinze-vingts

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’hôpital des Quinze-Vingts.
Quinze-vingts (300) provient de l’ancien système vicésimal de numération (15×20), système qui était utilisé dans une grande partie de l’Europe au Moyen-Âge et en gaulois, notamment pour le commerce car plus pratique pour limiter le nombre d’unités nécessaires et ne nécessitant pas de savoir compter les grands nombres.
Le système décimal positionnel n’a pu s’imposer d’abord que pour les besoins scientifiques et techniques après l’adoption (très tardive) du zéro nécessaire au système positionnel (permettant d’exprimer des nombres de grandeur et de précision arbitraire), puis la réduction et la simplification du nombre de chiffres nécessaires pour exprimer tous les nombres dans le système décimal en utilisant des chiffres arabo-indiens (chiffres importés en Europe par les commerçants et mathématiciens arabes notamment en Andalousie) au lieu des traditionnels nombres romains.
Cependant même après la conversion très lente des unités de mesures et unités monétaires dans le monde, la généralisation de la décimalisation reste encore aujourd’hui inachevée (même en France qui en a été pourtant le principal défenseur), et il subsiste encore des traces de l’ancien système dans la langue française dont tous les nombres n’ont pas été décimalisés avec succès (et notamment pas les plus grand nombres beaucoup moins employés et dont l’évolution a été plus lente).

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
quinze-vingts
\kɛ̃z.vɛ̃\
Singulier Pluriel
quinze-vingt quinze-vingts
\kɛ̃z.vɛ̃\

quinze-vingts \kɛ̃z.vɛ̃\ masculin

  1. Aveugle.
    • Quoi ! le Maître sera le maître de laisser dans la Société un homme incapable, de lui donner une liberté indéfinie, de lui accorder la grâce de contracter avec ses concitoyens, disons plutôt, de lui permettre d’attrapper ses compatriotes, puisqu'il peut demander la nullité des actes qu'il a passés pendant qu'il a vécu , sans porter, ni sur son front, ni sur la poitrine, la preuve de son incapacité , sans être inscrit dans aucune liste publique des interdits, sans porter l'écrit visible qu'il n'est pas permis de contracter avec un Quinze-Vingts, qu'un aveugle est mort civilement. — (Jean-Baptiste Izambart, Maître Charlet, avocat, Mémoire pour le sieur Izambart, contre l'Hôpital des Quinze-Vingts, Paris : imprimerie de L. Cellot, 1769, page 61)
    • Les médecins et le commun des hommes ne voient pas plus clair les uns que les autres dans les maladies et dans l’intérieur du corps humain. Ce sont tous des aveugles ; mais les médecins sont des quinze-vingts, qui connaissent mieux les rues et qui se tirent mieux d’affaire. — (Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées, chapitre I, Maximes générales, 1795)

Variantes[modifier le wikicode]

  • On trouve aussi la forme quinze-vingt, variable en nombre. Ce point de grammaire fit débat entre grammairiens . Charles Pierre Girault-Duvivier, dans sa Grammaire des grammaires, ou, Analyse raisonnée des meilleurs traités sur la langue française, tome 1, 6e éd., à Paris : chez Janet & Cotelle, p. 195, indique : « L'Académie écrit l’hôpital des Quinze-vingts avec un s, et un quinze-vingt sans s; mais M. Lemare et M. Boniface font observer avec raison que quinze-vingts désigne dans les deux cas, au singulier et au pluriel, quinze-vingtaines, ou trois cents. »

Voir aussi[modifier le wikicode]