référendaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin referendarius, dérivé de referendus (« á rapporter ») avec le suffixe -arius. Le mot a été francisé en rapporteur.
Le sens politique de « relatif au référendum » est le dérivé de référendum avec le suffixe -aire.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
référendaire référendaires
\ʁe.fe.ʁɑ̃.dɛʁ\

référendaire \ʁe.fe.ʁɑ̃.dɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Droit) Qualifie les magistrats de la Cour des comptes, chargés d’examiner les pièces de comptabilité et d’en faire leur rapport.
    • Conseillers référendaires.
  2. (Politique) Relatif au référendum.
    • L’adoption du nouveau traité européen par voie parlementaire et non référendaire est le signe d’une défiance profonde dans le peuple et d’un mépris démocratique par rapport au vote passé. — (Motion pour le congrès de Reims du Parti Socialiste, Un monde d'avance; la Gauche décomplexée, 2008)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
référendaire référendaires
\ʁe.fe.ʁɑ̃.dɛʁ\

référendaire \ʁe.fe.ʁɑ̃.dɛʁ\ masculin

  1. (Histoire) Officier qui faisait le rapport des lettres royales dans les chancelleries, pour qu’on décidât si elles devaient être signées et scellées.
    • Le grand référendaire du Sénat impérial, de la Chambre des pairs, dignitaire chargé d’apposer le sceau et de garder les archives.
    • À Rome, les référendaires de l'une et de l'autre signature sont des prélats de la cour de Rome qui rapportent les causes, soit de justice, soit de grâce.
  2. (Administration) Magistrat de la Cour des comptes.
    • Attiré par la gloire de Canalis, […], un jeune Référendaire à la Cour des Comptes se constitua le secrétaire bénévole du poète, et fut caressé par lui comme un spéculateur caresse son premier bâilleur de fonds. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]