salvateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunté au latin salvator → voir sauveur.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin salvateur
\sal.va.tœʁ\

salvateurs
\sal.va.tœʁ\
Féminin salvatrice
\sal.va.tʁis\
salvatrices
\sal.va.tʁis\

salvateur \sal.va.tœʁ\

  1. Qui sauve.
    • Pour les remettre à flot, il employa le salvateur moyen à la disposition des politiques : il augmenta les impôts. — (Anne de Leseleuc, Le clan des Illyriens, 2006)
    • Intéressant, illustré de belles images, ce documentaire [d’Arte] un peu angélique pense qu’on trouvera de nouveaux antibiotiques salvateurs.— (Denis Sergent, Chasseurs d’antibiotiques, Journal La Croix, 29 janvier 2016, page 19)
    • Heureusement, sa mère l’accompagne souvent : quand le show est terminé, que sa fille en string doit traverser la plaine où sont garés les exposants, elle lui tend un peignoir salvateur. — (Stéphanie Maurice, La passion du tuning, Seuil, 2015, coll. Raconter la vie, p. 102.)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
salvateur salvateurs
\sal.va.tœʁ\

salvateur \sal.va.tœʁ\ masculin (pour une femme ou une entité considérée comme féminine, on dit salvatrice)

  1. Celui qui sauve.
    • Il fut surnommé pour cette raison l’Açafou (flambeau) par ses compagnons Chleuhs qui voyaient en lui le guide spirituel et le salvateur. — (Abraham Lahnite, La politique berbère du protectorat français au Maroc, 1912-1956, 2011)
    • Et les salvateurs monteront allant en la montagne de Sion pour juger la montagne d’Esau, et le royaume sera du Seigneur Jehovah. — (Maurice Vernes, ‎Jean Réville, ‎Léon Marillier, Revue de l’histoire des religions, 1967)

Synonymes[modifier le wikicode]