tiad

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1732)[1] Dérivé de ti (« maison ») avec le suffixe -ad.

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation Singulier Pluriel
Non muté tiad tiadoù
Adoucissante diad diadoù
Spirante ziad ziadoù

tiad \ˈtiːat\ masculin

  1. Maisonnée.
    • Ha pa gave din e oa pellaet pep riskl diwar an tiad ez is da gousket. — (Ali Baba hag an daou-ugent laer, traduit par Jakez Konan, in Al Liamm, niv. 36, Genver-Cʼhwevrer 1953, p. 38)
      Et puisqu’il me semblait que tout risque était écarté de la maisonnée, j'allai me coucher.
  2. Famille.
    • Mar tiskouezaz Bro-Zaoz hag he hugunoded kement a cʼhlazentez e kenver Charles X, eun tiad tud katholik a zeuaz d’he zicʼhaoui dre ho hast hag ho cʼhalouniez. — (Ian-Willou Herry, Buez ann Duk a Vourdel Herri V, Kemperle, 1872, p. 57)
      Si l’Angleterre et ses Huguenots montèrent autant d’aversion à l’égard de Charles X, une famille de catholiques vint le dédommager par son empressement et sa cordialité.

Références[modifier le wikicode]

  1. Martial Ménard, Le dictionnaire diachronique du breton sur DEVRI