titraille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
titraille titrailles
\ti.tʁaj\

titraille \ti.tʁaj\ féminin

  1. (Journalisme) Ensemble des éléments du titre (surtitre, titre principal, sous-titre), de la une d’un journal, dont le jeu typographique est destiné à attirer le regard.
    • Comment la titraille affecte notre façon de lire en ligne ? Selon une étude du Estlow Center for Journalism and New Media et de la société Eyetools Inc., les lecteurs passent plus facilement sur les gros titres des pages d’accueil plutôt que de les lire.
    • Après avoir souligné l’importance du titre, l’auteur note que la presse arabe n’accorde pas un grand intérêt à la titraille. Le lecteur de la « Une » des journaux arabes, a-t-il estimé, ne peut que relever des lacunes, voire des erreurs au niveau de la titraille. La titraille obéit à des règles, devenues avec l’évolution de la profession, plus contraignantes pour les rédacteurs et les secrétaires de rédaction. — (Abdelwaheb Rami, Le titre journalistique)
  2. (Par extension) Ensemble des éléments typographiques de la couverture d’un livre.
    • M’attendaient à la maison de premiers exemplaires du huitième volume des “Demeures de l’esprit, France IV, Sud-Est”. Je ne suis pas sûr que la couverture soit très réussie, la titraille est trop serrée vers le haut. — (Renaud Camus, Vue d’œil [Journal 2012], jeudi 26 janvier ; Librairie Arthème Fayard, Paris, 2013, page 52)

Traductions[modifier le wikicode]