torpédo

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : torpedo

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1820) Du latin torpedo (« torpeur, torpille »). Le mot latin est féminin mais le français adopte les mots en -o dans la classe des mots masculins, pour la voiture, ou l’automobile, il redevient féminin par ellipse de ces mots mais la règle n’est pas universelle.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
torpédo torpédos
\tɔʁ.pe.dɔ\
Citroën B12 1926.jpg

torpédo \tɔʁ.pe.dɔ\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Marine) (Désuet) Dénomination ancienne de torpille.
    • Le torpédo, passé sous la carène d'un bâtiment, devait le faire sauter ou le détruire. — (Dictionnaire de marine avec huit planches par le vice-amiral Willaumez, 3e éd., Paris, août 1831, p. 550)
    • Les tubes de direction avaient la même longueur que les torpedos à lancer, et leurs diamètres étaient respectivement de 0m48 et de 0m59. — (Louis G. Daudenart, La guerre sous-marine et les torpedos, Bruxelles, chez C. Muquardt & Paris : chez Dumaine, 1872, p. 14)
  2. Voiture automobile ouverte, à carrosserie fusiforme (d'où son nom), munie d'une capote rabattable.
    • Le lendemain matin, un torpédo militaire, gris et énorme, pénétra dans le jardin. — (Vercors, Le Silence de la mer, 1942, p. 25)
    • Ils en étaient toujours à errer dans Juba et à discuter de questions budgétaires quand une torpédo s'arrêta près d'eux. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. I, Gallimard, 1937)
    • Il trônait à l'arrière de son magnifique torpédo Delaunay-Belleville que le chauffeur de service démarre lui aussi à la manivelle, mais sans effort et toujours du premier coup ! — (Anne Muratori-Philip, ‎Jean-Claude Seven, 12 voitures qui ont changé l'Histoire, éd. Pygmalion, 2012)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • torpédo sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]