torpillage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot dérivé de torpiller avec le suffixe -age.
En médecine militaire, le mot fut créé par son inventeur : Clovis Vincent.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
torpillage torpillages
\tɔʁ.pi.jaʒ\

torpillage \tɔʁ.pi.jaʒ\ masculin

  1. (Militaire) Action de torpiller.
    • Un nouveau torpillage de Port-Arthur, sinon une nouvelle victoire nippone, menace la côte sibérienne et la Mongolie soviétique. — (Victor Margueritte, Debout les vivants!, 1932)
  2. (Médecine) Ancienne technique de traitement par électrocution des patients.
    • Le 29 mai 1916, après avoir examiné le malade, le Dr Vincent avait immédiatement décidé de tenter sur Deschamps un traitement électrique violent et douloureux, inventé par lui, et dénommé le « torpillage ». — (Paul Meunier, Le Droit des blessés, Paris, Paul Ollendorff, 1916, page 7)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]