trésor de guerre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale [modifier]

Singulier Pluriel
trésor de guerre trésors de guerre
\tʁe.zɔʁ.də.ɡɛʁ\

trésor de guerre \tʁe.zɔʁ.də.ɡɛʁ\ masculin

  1. (Sens propre) Ensemble de ressources accumulées pour financer une guerre.
    • Le gouvernement républicain aurait donc donné l'ordre, le 7 ou le 8 février, de transporter en France un trésor de guerre se trouvant alors à Valence. On parle de « sept camions qui auraient emporté 350 kilos d'or ». — (Philippe Valode & Robert Arnaut, Les dossiers secrets de la Seconde Guerre Mondiale, éd. First, 2010,)
    • Ce fut alors que Lebrac eut son idée géniale : constituer un trésor de guerre avec des boutons, du fil, des aiguilles, des agrafes, de la ficelle de pain de sucre pour bretelles et du « lastique » pour jarretières. — (Louis Pergaud, La Guerre des boutons, Mercure de France, 1912)
  2. (Familier) (Figuré) Ensemble de ressources que l'on accumule pour assurer des dépenses à venir.
    • C’est marrant, pour ma part j’avais conservé mon matos argentique, je l’ai sous les yeux tous les jours […]. Dans le frigo, non loin des biniouses j’ai également conservé quelques péloches en tout genre un peu comme un trésor de guerre. — (Paul, le 7 avril 2011, dans les commentaires sur Photographie argentique. Nous allions vers les beaux jours, par Hervé Le Gall, site SHOTS.fr (www.shots.fr), le 6 avril 2011)
    • François Fillon n'a pas tout perdu à la présidentielle. Son microparti, Force républicaine, se retrouve aujourd'hui à la tête d'un trésor de guerre de quelque 3 M€ que le candidat, qui n'a pas eu à financer une campagne de second tour, a bien l'intention de conserver. — (Jannick Alimi (avec O.B.), François Fillon : qui va garder le trésor de guerre de sa campagne?, sur le site du Parisien (www.leparisien.fr), 20 mai 2017)

Traductions[modifier]