traîtresse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : traitresse

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de traître avec le suffixe -esse.

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin traître
\tʁɛtʁ\

traîtres
\tʁɛtʁ\
Féminin traîtresse
\tʁɛ.tʁɛs\
traîtresses
\tʁɛ.tʁɛs\

traîtresse \tʁɛ.tʁɛs\ (orthographe traditionnelle)

  1. Féminin singulier de traître.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
traîtresse traîtresses
\tʁɛ.tʁɛs\

traîtresse \tʁɛ.tʁɛs\ féminin (pour un homme, on dit : traître) (orthographe traditionnelle)

  1. Femme qui trahit.
    • » Jeanne, l’Église te déclare traîtresse, menteuse, cruelle, désireuse de l’effusion du sang humain, séditieuse, provocatrice de la tyrannie, blasphématrice de Dieu dans ses commandements et révélations ! » — (Eugène Sue, Les Mystères du peuple, tome IX, Administration de librairie, Paris, 1849, page 275)
    • Ainsi dans les Thesmophories, Mica se plaint du mal qu'Euripide fait aux femmes en les traitant de « cocufieuses, de coureuses, de pochardes, de traîtresses , de commères […], de grandes plaies des hommes ». — (Penser/Rêver, n° 12 : Que veut une femme ?, sous la direction de Michel Gribinski, Mercure de France, automne 2007, p. 119)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]