traître

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : traitre

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De l’ancien français traïtre, traitre, du latin traditor.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
traître traîtres
\tʁɛtʁ\

traître \tʁɛtʁ\ (orthographe traditionnelle) masculin et féminin identiques (pour une femme, on dit aussi traîtresse)

  1. Personne qui trahit.
    • Je n’ai donc contre vous que la haine que j’ai pour tout traître, que le mépris que j’ai pour tout calomniateur. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Hélas ! si tous les héros n’ont pas été récompensés comme ils méritaient de l’être, tous les traîtres n’ont pas été punis. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.32)
    • La beauté dont mon traître adore les attraits. — (Pierre Corneille, La Veuve, 1632)

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin traître
\tʁɛtʁ\
traîtres
\tʁɛtʁ\
Féminin traîtresse
\tʁɛ.tʁɛs\
traîtresses
\tʁɛ.tʁɛs\

traître \tʁɛtʁ\ (orthographe traditionnelle)

  1. Qui trahit, qui est capable de trahison.
    • Cet homme-là est bien traître.
    • Le cœur le plus traître du monde.
    • Une âme traîtresse.
  2. Qualifie quelques animaux, comme des chiens, des chats, des chevaux, qui mordent, qui égratignent, qui ruent lorsqu’on y pense le moins.
    • Ce chien est traître.
    • Les chats sont ordinairement traîtres.
    • Prenez garde à ce cheval, il est traître.
  3. Qualifie des actes qui marquent de la trahison, de la perfidie.
    • C’est un procédé bien traître.
    • Il lui a joué un tour bien traître.
    • Des faveurs traîtresses.
  4. Qualifie certaines choses qui trompent, qui sont plus dangereuses qu’elles ne le paraissent.
    • Je m'engageai dans la passe et commençai à louvoyer contre la marée et un fort vent debout. Je devais agir avec prudence, car les pointes traîtresses du corail me guettaient sous la mer. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Ahmed Abdou s'effrayait aussitôt, et craignait que la graine dure et traîtresse, cachée sous les fibres, ne blessât la fillette. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)

Variantes orthographiques[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

  1. il ne m’en a pas dit un traître mot (il ne m’en a pas dit un seul mot)

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]