attirer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De tirer, venant probablement de l’ancien français martirier, « martyriser ».

Verbe[modifier]

attirer \a.ti.ʁe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’attirer)

  1. Tirer, faire venir à soi.
    • L’aimant a la vertu d’attirer le fer.
    • L’ambre frotté attire les corps légers non métalliques.
    • Des corps, des particules matérielles qui s’attirent mutuellement.
    • (Figuré)
    • Par mesure de précaution recommandée par l'Administration pour attirer l'attention et éviter des erreurs, la plupart dés raticides scillitiques spécialisés sont conditionnés en vert ou en rouge et portent la mention : « Dangereux » […]. (Revue de médecine vétérinaire, Écoles nationales vétérinaires de Lyon et de Toulouse, 1936, vol.88, p.414)
    • On se précipitait avec ardeur vers les jouissances matérielles : […]. Les hommes utiles et modestes vivaient dans l’oubli, tandis que les histrions et les courtisanes attiraient les regards. (Général Ambert, Récits militaires : L'invasion (1870), p.240, Bloud & Barral, 1883)
    • Seuls, les tripots attiraient encore les joueurs en proie à leur sèche passion. (Jacques Boulenger, Sous Louis-Philippe: Les dandys, P. Ollendorff, 1907)
    • De W. était jeune ; il était attiré par les cadavres, comme l'homme de Platon. J'avais et j’eus toujours la sagesse de ne pas regarder ces choses de près. (Alain, Souvenirs de guerre, p.27, Hartmann, 1937)
    • Soyez radin. La prodigalité attire de nombreux amis sur le court terme mais, plus tard, personne ne vous en remerciera jamais. (Tim Philipps, Machiavel - leçons de réalisme pour devenir un fin stratège, 2009, p.133)
    • Au tournant d’une place, […], deux personnes, qui marchent conjointement, attirent, je ne sais pourquoi, mon attention. C’est un couple en costume de voyage. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Mon attention a été attirée par un pantalon de velours côtelé, assez usagé,et qui séchait sur un fil de fer à proximité de la porte de la cuisine, ou plus précisément en face de cette porte. (Jean-Charles Deniau & ‎Madeleine Sultan, Dominici, c'était une affaire de famille, L' Archipel, 2004)
    • Au moment de repartir, notre attention est attirée par une nuée de corbeaux s'agitant au-dessus d'un groupe d’êtres humains. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 54)
    • Il préférait la musique classique et les chemisettes à carreaux mais, pour attirer les concupiscences, il devait avoir la tenue wesh-wesh, l'allure racaille, la casquette Nike, visière retournée en prime. (Antoine Gouguel, Chifoumi !, Éditions du Frigo, 2011, p.77)
  2. (Pronominal) Tirer vers soi, faire venir à soi.
    • Raschi, en se cantonnant dans son rôle de commentateur, s'est attiré, lui, la reconnaissance de tous. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • S’attirer de méchantes affaires.
    • S’attirer une querelle.
    • S’attirer une réprimande.
    • Par son extrême sévérité, il s’est attiré beaucoup d’ennemis.
    • S’attirer un refus.
    • S’attirer l’affection, l’estime, l’approbation, le mépris de tout le monde.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]