attirer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De tirer, venant probablement de l’ancien français martirier, « martyriser ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

attirer \a.ti.ʁe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’attirer)

  1. Tirer, faire venir à soi.
    • L’aimant a la vertu d’attirer le fer.
    • L’ambre frotté attire les corps légers non métalliques.
    • Des corps, des particules matérielles qui s’attirent mutuellement.
    • (Figuré)
    • On se précipitait avec ardeur vers les jouissances matérielles : […]. Les hommes utiles et modestes vivaient dans l’oubli, tandis que les histrions et les courtisanes attiraient les regards. (Général Ambert, Récits militaires : L'invasion (1870), p.240, Bloud & Barral, 1883)
    • Seuls, les tripots attiraient encore les joueurs en proie à leur sèche passion. (Jacques Boulenger, Sous Louis-Philippe: Les dandys, P. Ollendorff, 1907)
    • De W. était jeune ; il était attiré par les cadavres, comme l'homme de Platon. J'avais et j’eus toujours la sagesse de ne pas regarder ces choses de près. (Alain, Souvenirs de guerre, p.27, Hartmann, 1937)
    • Soyez radin. La prodigalité attire de nombreux amis sur le court terme mais, plus tard, personne ne vous en remerciera jamais. (Tim Philipps, Machiavel - leçons de réalisme pour devenir un fin stratège, 2009, p.133)
    • Au tournant d’une place, […], deux personnes, qui marchent conjointement, attirent, je ne sais pourquoi, mon attention. C’est un couple en costume de voyage. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Mon attention a été attirée par un pantalon de velours côtelé, assez usagé,et qui séchait sur un fil de fer à proximité de la porte de la cuisine, ou plus précisément en face de cette porte. (Jean-Charles Deniau & ‎Madeleine Sultan, Dominici, c'était une affaire de famille, L' Archipel, 2004)
    • Cette action lui attira de grandes louanges.
    • Ce crime a attiré de grands malheurs sur le coupable et sur toute sa famille.
    • Un malheur en attire un autre.
  2. (Pronominal) Tirer vers soi, faire venir à soi.
    • Raschi, en se cantonnant dans son rôle de commentateur, s'est attiré, lui, la reconnaissance de tous. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • S’attirer de méchantes affaires.
    • S’attirer une querelle.
    • S’attirer une réprimande.
    • Par son extrême sévérité, il s’est attiré beaucoup d’ennemis.
    • S’attirer un refus.
    • S’attirer l’affection, l’estime, l’approbation, le mépris de tout le monde.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]