traiter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Du latin tractare, fréquentatif de trahere (participe passé tractus).
Note : Les deux radicaux tract- et trait- ont le même sens originel de tirer.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Verbe [modifier le wikicode]

traiter \tʁe.te\ ou \tʁɛ.te\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se traiter)

  1. (Forme transitive directe)
    • Son ami, M. Lebrun-Tossa lui proposa , il y a plusieurs années, de traiter ce sujet en commun.— (Pierre Granié, Petite lettre sur un grand sujet, Numéro 11, Martinet, 1812, page 7)
    1. (Le COD est une personne)
      • Et les paysans, ces grands flandrins qui tremblaient quelques mois auparavant comme des lièvres, lorsqu’on les regardait de travers… eh bien, je les ai vus traiter d’un air d’arrogance de vieux soldats. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
      1. Agir avec quelqu’un de telle ou telle manière. → voir traiter quelqu’un de Turc à Maure
        • — Oui, c’est selon comme Votre Altesse Impériale désirerait que je la traitasse. Si elle exigeait que je la traitasse en prince, c’est elle qui me toucherait dix fois et moi qui ne la toucherais que deux. Si elle permettait que je la traitasse comme tout le monde ce serait alors très-probablement moi qui ne serais touché que deux fois et elle qui serait touchée dix. — (Alexandre Dumas, Mémoires d'un maître d'armes: ou dix-huit mois à St.-Pétersbourg, 1841, chap. 6)
        • Il saluait chapeau bas tous ceux qui appartenaient à une classe sociale supérieure à la sienne, il traitait avec mépris ou condescendance ses inférieurs. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 118 de l’éd. de 1921)
        1. (Suivi de la préposition comme) Comparer à. → voir traiter comme un chien
          • Chamier s’exprimait de la manière suivante sur le compte d’un autre livre dont le titre ne nous est pas connu : « Je dis au père Cotton qu’il nous fît raison du livre de..., qui est si mauvais et séditieux, autrement nous supplierions le roy ou de le faire supprimer ou de ne pas trouver mauvais que nous le traitassions comme il le méritait. » — (Histoire de l’Église réformée de Paris, chap. 5 : Charenton sous Henri IV (1606-1610), dans le Bulletin historique et littéraire : Société de l'histoire du protestantisme français, tome 16, Paris : à la Société, 1867, page 109)
          • Je voudrais que vous me traitassiez comme votre sœur. Voilà comme je désire être avec vous; c'est ainsi que je vous suis attachée, en y ajoutant la confiance et la vénération qu'on a pour le père le plus chéri. — (Lettre de Madame de Verdelin à Jean-Jacques Rousseau, le 10 mars 1763, publiée dans J. J. Rousseau, ses amis et ses ennemis, de George Streckeisen-Moultou, tome 2, Paris : chez Michel Lévy frères, 1865, page 492)
        2. (Suivi de la préposition de) Parler sur le ton correspondant. → voir traiter de tous les noms et traiter d’égal à égal
          • Au milieu du siècle dernier, on traitait de songe-creux et de lunatiques ceux qui prétendaient aplanir les hiérarchies traditionnelles et renverser même la personne du Roi. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
          1. Dénommer de manière injurieuse.
            • Vuillet était la bête noire d’Aristide. Il ne se passait pas de semaine sans que les deux journalistes échangeassent les plus grossières injures. En province, où l’on cultive encore la périphrase, la polémique met le catéchisme poissard en beau langage : Aristide appelait son adversaire « frère Judas », ou encore « serviteur de saint Antoine », et Vuillet répondait galamment en traitant le républicain de « monstre gorgé de sang dont la guillotine était l’ignoble pourvoyeuse. » — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. III ; réédition 1879, p. 99)
            • Ma femme […] m’invectivait, réclamant toujours quelque argent, que je ne pouvais lui donner. Et elle me traitait d’avare, de grippe-sous, de sans-cœur. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
            • Et pendant un quart d’heure, l'autre l’avait flingué, traitant ses hommes de chèvres, de baltringues, incapables d’élucider une affaire, menaçant tout ce beau monde de finir dans les bureaux de police les plus pourris et éloignés de banlieue si aucune avancée significative n'intervenait avant une semaine. — (Michel Tourscher, Flics Requiem, Éditions Les Nouveaux Auteurs (Prisma Média), 2013, page 24)
          2. Affubler d’un titre. Catégorier.
            • « Bane a traité Young de bruja. Ça veut dire quoi ?
              — Sorcière. En espagnol. »
              — (Batman: Arkham Asylum, 2009)
            • Emmené à la Kommandantur de Tergnier, j’y fus complétement déshabillé, fouillé, bousculé, traité d’espion. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, page 30)
          3. (Par ellipse de la préposition de) (Familier) Insulter.
            • L’expression traiter qu’ils utilisent au lieu de « traiter de » montre qu’ils font porter tout le poids de l’injure sur l’action même, c’est-à-dire sur le fait d’injurier et non pas sur le contenu de l’injure. — (Dominique Lagorgette, Les insultes en français, Université de Savoie, 2009, page 89)
        3. (Hospitalité) Recevoir honorablement.
          • Et quand un curé venait à Digne, M. l’évêque trouvait encore moyen de le traiter, grâce à la sévère économie de madame Magloire et à l’intelligente administration de mademoiselle Baptistine. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
        4. (Psychologie) Écouter avec considération. Prendre soin.
          • C’est précisément ainsi qu’il faut traiter les victimes d’un viol, dit Susie ; ce sont des saintes, et il faut les traiter comme un grand hôtel traite chacun de ses clients. — (John Irving, L’Hôtel New Hampshire, Le Seuil, 2014)
      2. (Médecine) Soigner, donner ses soins à un malade. → voir hydrotraiter et biotraiter
        • La meilleure méthode est de traiter le malade les jours de l’intermittence seulement ; trois jours-suffisent. — (Sousselier de La Tour, L’Ami de la nature : ou la manière de traiter les maladies par le prétendu magnétisme animal, chez J. B. Capel, impr. libr., 1784, page 67)
    2. (Le COD est une chose)
      • Les femmes Achuar traitent les plantes comme si c’étaient des enfants. Et les chasseurs traitent les animaux comme si c’étaient leurs beaux-frères. — (Philippe Descola, Entrevue par Olivier Pascal-Moussellard, Télérama n°3392, janvier 2015)
      1. (Généralement) S’occuper de, résoudre, corriger quelque chose, un problème, une affaire.
        • La société explique avoir adressé un courrier électronique aux 93 788 personnes concernées pour leur expliquer la situation et leur signifier que le bug a été traité. — (Numérama, « Twitter corrige un bug compromettant la confidentialité de certains profils », 11 mars 2014)
        1. (Maçonnerie) Reprendre un défaut de surface.
          • Il existe différents procédés permettant de traiter avec plus ou moins d’efficacité les reprises de coulage au niveau des parois hydrauliques des réservoirs. — (Xavier Lauzin, Guide pratique des stations de traitement des eaux, Éditions Eyrolles, 2011, page 242)
        2. (Médecine) (Maladie des végétaux) Soigner, combattre une maladie, par des soins particuliers.
          • Dans la deuxième partie, la description de chaque légume comprend la façon de traiter les maladies les plus graves. — (Philippe Collignon, Un potager pour les nuls, First éditions, 2010)
          • Il y a très peu d’années encore, la faux, la faucille, la binette et la houe constituaient l’essentiel de l’outillage du paysan, qui possédait également et généralement une sulfateuse à main pour traiter sa vigne en limite de parcelles. — (Fabienne Wateau, Partager l'eau: Irrigation et conflits au nord-ouest du Portugal, Éditions de la Maison des sciences de l’homme/CNRS éditions, 2013, page 192)
        3. (Informatique) Organiser les informations numériques à l’aide d’algorithmes.
          • Les détecteurs numériques utilisent des algorithmes de pré- et post-traitement qui permettent de traiter les données acquises afin que l’image utilisée pour l’interprétation présente le contraste et la résolution souhaités. — (Anne Tardivon, Imagerie de la femme, Lavoisier, 2014, page 124)
        4. (Sylviculture) Appliquer à un peuplement un traitement, un ensemble cohérent d’opérations destiné à lui donner une structure prédéfinie.
          • Le propriétaire qui aura choisi de traiter sa hêtraie-chênaie en futaie irrégulière doit être conscient que le chêne ne pourra alors être qu’une essence secondaire (en volume), ce qui, si l’objectif principal est la production de bois, aura des conséquences financières sur le long terme. — (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3 → lire en ligne)
      2. (Chimie) Soumettre une substance à des réactions, à des manipulations.
        • Un second procédé consiste à traiter le p-fluorophényl sulfinate de sodium par l’iodure d’éthyle dans l’éthanol. — (Albert Lespagnol, Quelques aspects de la chimie des médicaments, Éditions Masson et Cie, 1966, page 82)
        • […], on peut facilement séparer le carbonate du sulfate de baryte ; il suffit, pour cela, de traiter, par l’acide muriatique, le mélange des deux sels, après en voir déterminé le poids. — (« Eau », dans le Dictionaire[sic] des sciences médicales, par une société de médecins et de chirurgiens, vol. 11 (Eau-Émo), Paris : chez C. L. F. Panckoucke, 1815, page 16)
      3. (Didactique) Étudier, exposer, discuter, discourir sur.
        • Car il n’y a rien de plus permis que de traiter un point sans traiter les autres, quelque liaison qu’il y ait entre ces points. — (La perpétuité de la foi de l’Église catholique touchant l’Eucharistie, Volume 1, page 30)
      4. (Art) Faire une composition ; exécuter une oeuvre sur un sujet.
        • Les sujets religieux étaient, en effet, presque exclusivement les seuls que traitassent les peintres avant l’établissement des fabriques de tapisserie. L’art ne paraissait pas avoir d’autre destination que d'élever l’âme humaine vers le culte de la divinité. — (« Rapport de M. Ed. Fétis sur un mémoire présenté au concours de 1859 », extrait des Bulletins n° 9 & 10 (2e série, tome 8) de l'Académie royale de Belgique, page 7)
      5. (Construction) (Décoration) (Ameublement) Passer un produit protecteur ou décoratif sur une surface.
        • Quelle que soit la solution choisie pour traiter un meuble, il faut reboucher ensuite les trous de vers. — (Xavier Dyèvre, Vos meubles anciens : Entretien, restauration, 2012, page 32)
      6. (Économie, Politique) S’occuper de.
        • […] le cardinal l’avoit laissé espérer qu’ils iroient ensemble traiter la paix générale […] — (Depuis l’avènement de Henri IV jusqu’à la paix de Paris, Foucault, 1824, page 327)
  2. (Forme transitive indirecte) (Suivi de la préposition de) Parler sur. S’intéresser à. Discuter de, discourir sur.
    • Certes, Libavius (1560-1616), dans son célèbre Alchemia de 1597, s'applique à traiter clairement et méthodiquement d'une science qu'il juge embarrassée d'obscurités inutiles et use ainsi de la taxinomie arborescente du logicien Pierre La Ramée (1515-1572) pour organiser la matière de son ouvrage. — (Frank Greiner, Les Métamorphoses d'Hermès, Champion, 2000, page 249)
    • Après avoir considéré le jardin potager comme distinct des autres parties en culture, je traiterai du jardin fruitier dans un chapitre particulier et je donnerai quelques détails sur sa disposition, parce qu’elle importe beaucoup à sa production. — (Frédéric Gérard, Nouvelle Flore usuelle et médicale, volume 1, 1856, page 289)
    • Comme son nom l'indique, cet ouvrage traite de la métallurgie du fer au point de vue théorique et au point de vue pratique. — (Charles Édouard Jullien, Traité théorique et pratique de la métallurgie du fer, Paris & Liège : chez E. Noblet, 1861, en avant-propos, page iii)
    • Il passa au peigne des pages de titres pour trouver un chapitre ou un article qui traitât de sujets en rapport avec la lèpre, mais nulle part la maladie n'était mentionnée. — (Dorothy Clarke Wilson, Ces doigts qui guérissent, traduit de l'anglais par Étienne de Peyer, Genève : Éditions Labor et Fidès, 2e éd., 1970, page 81)
  3. (Forme intransitive) (Suivi de la préposition avec) Trouver un arrangement.
    • […] il dit au Ministre, Monseigneur vous pouvez certainement traiter avec moi, vous méme […] — (Troisième partie du voyage de Ste. Dymphne a Bruxelles, De l’Imprimerie du défunt Comité insurgent, 1792, page 34)
    1. (Politique) Conclure une convention, un pacte.
      • Gabriel Bastien-Thiry dut s’étonner de l’absence de ce parallèle dans la bouche de son frère, lui qui écrit que celui-ci « refusait que l’on traitât avec le FLN comme de Gaulle avait refusé que l’on traitât avec les Allemands ». — (Jean-Noël Jeanneney, Un attentat : Petit-Clamart, 22 août 1962, Éditions du Seuil, 2016, chap. 14)
      • L’année suivante, au moment où Andropov vient de mourir et où Gorbatchev est l’héritier présomptif, il se rend à Londres pour une sorte de visite d’État et fait la meilleur impression à Margaret Thatcher : c’était là un dirigeant soviétique « avec lequel l’Ouest peut traiter ». — (Martin Malia, La tragédie soviétique, Points, 1999, ISBN 978-2020362832)
    2. (Économie) Signer un accord commercial. → voir traiter à forfait
      • À Arles, l’archevêque, qui avait le monopole de l’exploitation de la graine d’écarlate, avec laquelle on fabriquait la teinture rouge, ne traitait, pour la vente de ses récoltes, qu’avec les juifs. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  4. (Forme pronominale) → voir se traiter

Synonymes[modifier le wikicode]

médecine

didactique

politique, économie :

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]