lorsqu’

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Par élision de lorsque.

Forme de conjonction [modifier]

lorsqu’ \lɔrsk\

  1. Élision de la conjonction lorsque devant les pronoms personnels il, ils, elle, elles, on, et en, ainsi que les articles indéfinis un et une et les prépositions à, au et aux.
    • Lorsqu’il fait froid, je grelotte.
    • Lorsqu’un homme meurt, ça me fait de la peine.
Note[modifier]
Devant d’autres mots commençant par une voyelle ou un h muet, l’élision peut se rencontrer :
  • Il doit arriver, ce qu’on remarque déja, l’entier oubli des idées religieuses : et lorsque l’indifférence du gouvernement accroîtra chaque jour l’indifférence de la nation ; […] lorsqu’aucune crainte vague ne les retiendra ; lorsqu’aucune espérance n’apaisera leurs irritations, il faudra nécessairement ou les contenir par le despotisme, ou les abandonner à tous les écarts de la plus profonde corruption. — (Anonyme, Essai sur l’origine du culte religieux, Paris, An V (1797))
  • Le peuple de Lyon ne vous a jamais calomnié mais il a dû vous croire et il vous a cru son ennemi personnel lorsque vous avez employé contre lui les armes du mensonge […] ; lorsqu’enfin craignant que la vérité ne pénètre dans votre armée vous y défendez la circulation des écrits et des proclamations qui pourraient éclairer. Le peuple de Lyon vous a cru surtout son ennemi lorsqu’envoyé pour rétablir l’ordre dans ses murs vous ne vous retirez pas […] Lorsqu’aux yeux de l’universel de la postérité vous osez prendre sur vous cette épouvantable résolution, comment pouvons nous croire à vos principes ? — (Alphonse Balleydier, Histoire politique et militaire du peuple de Lyon pendant la Révolution française, Tome II, 1846)
  • Lorsqu’après la sanglante semaine qui avait commencé le 2 septembre les massacres semblèrent terminés, Paris se trouva dans un état d’abattement et de stupeur. — (Prosper de Barante, Histoire de la Convention nationale, 1851)
  • Lorsqu’ayant la lassitude en nous […] — (Victor Hugo, Les contemplations, livre VI: Au bord de l’infini, VIII : Claire ; Éditions Rencontre, Lausanne, 1962 (1877), pages 447.)
  • Elle avait brûlé deux cierges bénits, une douzaine de bougies et commencé une neuvaine, lorsqu’enfin le flux glaireux et nauséabond s’alentit, […]. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, p. 27)
  • Lorsqu’Allan se réveilla, il faisait grand jour. — (Bernard Sartori, Le guépard voit jaune, 2009)