vieux de la vieille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) Cette expression fait référence aux grognards, soldats de la garde impériale de Napoléon Ier. L’expression découlait des vieux (soldats) de la vieille (garde). Ce titre autrefois honorifique a été repris dans le langage courant pour désigner les « anciens ».

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
vieux de la vieille
\vjø d(ə )la vjɛj\

vieux de la vieille \vjø d(ə )la vjɛj\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Familier) Personne qui a une grande expérience de quelque chose, qui a vécu quelque chose que les autres n’ont pas vécu, et qui en tire une certaine fierté.
    • Si on ne nous reconnait plus, les vieux de la vieille savent que, quand on était ti-cul, c'était nous les rois de la grève. — (Jonathan Painchaud, « Les vieux chums », sur l’album Qu’on se lève, 2007.)
    • C’est un soldat du premier empire, un vieux de la vieille, comme on dit, un dur-à-cuire, qui a fait toutes les campagnes du Ier Napoléon. — (Marie-Louise Gagneur, Jean Caboche à ses amis paysans, Armand Le Chevalier, 1871, page 28.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]