expérience

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : experience

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin experientia.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
expérience expériences
\ɛks.peʁ.jɑ̃s\

expérience \ɛks.peʁ.jɑ̃s\ féminin

  1. Connaissance des choses, acquise par l’usage du monde et de la vie.
    • L’expérience montre que la bourgeoisie se laisse facilement dépouiller, pourvu qu'on la presse quelque peu et qu'on lui fasse peur de la révolution : […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.I, Lutte de classe et violence, 1908)
    • Ce n'est pas par raison qu'un pilote agit avec mesure: il le fait instinctivement, avec d'autant plus de naturel qu'il a de l'expérience et de ce fait, une tendance à ne rien risquer. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • La jeunesse connaît ces privilèges : Qui saurait la confondre ? L’expérience, cette béquille pour éclopés de la vie, ne vient point alourdir le survol de ses certitudes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 26)
    • Le maire sortant de Bordeaux Alain Juppé (UMP) a présenté lundi sa liste pour les élections municipales, qu’il a voulue « équilibrée » en y associant « l'expérience » de sortants à « deux tiers de nouveaux candidats » […]. « Ce n’est pas une liste de partis », a souligné devant la presse M. Juppé, en précisant qu’il avait souhaité « associer l'expérience et la nouveauté » […].. — (L'Express, 21 janvier 2008)
    • La validation des acquis de l’expérience (VAE), mise en place en 2002, est souvent présentée comme une réforme de consensus. Son principe est, il est vrai, séduisant : faire reconnaître sous forme de diplômes ou de certifications l’expérience acquise au cours de la vie professionnelle et sociale. — (Le Monde diplomatique, octobre 2007)
  2. Épreuve instituée pour étudier la façon dont se passent les phénomènes naturels et rechercher les lois qui les régissent, en les reproduisant artificiellement.
    • Un célèbre Académicien a déjà tenté cette expérience , & j'ai lieu de croire que la répétant & opérant avec tout le soin qu'elle exige, nos résultats seront à-peu-près les mêmes. — (Résultat des Expériences & Observations de MM. De Ch… & Cl… sur l'Acier fondu, dans le Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts, juillet 1788, , vol.33, p.46)
    • De nombreuses expériences m'avaient convaincu que le régime végétarien était celui qui me convenait le mieux et me donnait la plus grande résistance physique. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (En particulier) Essai pratiqué avec le matériel réduit d’un laboratoire dans un but scientifique ou industriel.
    • Rentré en Russie, Pavlov […] découvrit les nerfs réglant la sécrétion pancréatique et réalisa son expérience classique sur l'alimentation fictive. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, p.13, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
  4. (Spécialement) (Souvent en apposition) Situation vécue considérée comme exceptionnelle ou marquante.
    • L'expérience poker au Casino de Montréal — (La Presse, 13 janvier 2008)
    • Vivez l'expérience de l’Opéra de Montréal — (Voir, 12 avril 2007)
  5. (Philosophie) Acquisition de connaissances par l’épreuve des choses, soit au moyen des sens, soit au moyen de la conscience (par opposition à raison ou à raisonnement).
    • Pour échapper au monisme de Parménide, Aristote eût pu faire remarquer que l'expression « L'Être est » est vide de sens, car aucune expérience vécue ne correspond à la saisie de l'être en soi : nous n'appréhendons que des « étants ». — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
    • Le caractère de l’homme se reconnaît donc, et s’explicite alors, en fonction des données de sa programmation totale, qui s’appellent son expérience. Expérience, qui porte l’action et comprend la pensée. — (Bélanger, Henri, Place à l’homme, Hurtubise HMH, Montréal, 1972)

Quasi-synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]