conscience

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin conscientia composé du préfixe con- (« avec ») et de scientia (« connaissance »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
conscience consciences
/kɔ̃.sjɑ̃s/

conscience /kɔ̃.sjɑ̃s/ féminin

  1. Subjectivité ; sentiment intime de vivre l’expérience vécue, d’en d’être sujet (de nos perceptions, émotions, pensées…).
    • Éveillé, l'être humain a conscience de son vécu.
  2. Image de soi-même ; conscience de soi.
  3. (En particulier) État de veille dans lequel l’on perçoit le déroulement de sa vie.
    • Quand j'ai repris conscience, je gisais parmi eux sur la cale, ils m'avaient allongé sur un paquet de voiles mal ferlées. (Bernard Thomas, La vie engloutie, page 64, Flammarion, 1989)
  4. (Par extension) Éthique, sentiment du bien et du mal.
    • Sapience n’entre point en âme malivole, et science sans conscience n'est que ruine de l'âme. (Rabelais, Pantagruel, 1530)
    • De son côté le guide n’était pas plus à l’aise : une mauvaise conscience, a dit un sage, est le plus chagrinant camarade de nuit que l’on puisse avoir ; le Babillard possédait la pire de toutes les mauvaises consciences, aussi n’avait-il nulle envie de dormir. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Tel qui transgressait la loi du repos dominical versait une somme d'argent pour racheter sa faute et mettait ainsi sa conscience en repos en s'évitant un droit de surestarie : on faisait encore ainsi une bonne affaire. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.48)
    • Une religion qui serait seulement faite de conventions extérieures, d'attitudes et de formes serait sans action sur la conscience et ne changerait rien aux secrets de la vie intime. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Chacun a l'impression qu'il nous manquait deux heures pour être vraiment prêts à la guerre. Mais avec conscience les hommes regagnent le temps perdu. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Le mental, c’est quand ça vous arrange. Et la conscience, c’est ce qu’il faut faire. (Jean-Marie Bigard Mon psy va mieux, 2008)
  5. (Philosophie) Connaissance que nous avons de notre propre existence et des phénomènes de sensibilité et d’activité qui se succèdent en nous.
    • Ce principe de la philosophie cartésienne, je pense, donc je suis, est ce que les adversaires du cartésianisme ont attaqué avec le plus de persévérance; et cela se conçoit, car ce principe admis, l'autorité de la conscience et de la raison s'ensuit nécessairement. (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  6. (Philosophie) Connaissance que nous avons de nous-mêmes par le sentiment intime.
    • L’esprit rayonnait des yeux et donnait au visage de la beauté. Il avait conscience de sa force fascinatrice, comme il avait conscience de son génie. (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
  7. Personnalité remarquable par sa droiture, ses idées et sa conduite exemplaire.
    • Cet homme politique est une conscience universelle. - Ce grand écrivain est une conscience du XXe siècle.
  8. (Imprimerie) (Désuet) Travail fait à l’heure pour lequel on s’en rapportait à la conscience de l’ouvrier.
    • Le compositeur particulièrement désigné comme homme de conscience doit être excellent ouvrier, minutieux, et d’une conduite régulière. (A. Frey, Nouveau manuel complet de Typographie, Manuels-Roret, 1857)
  9. Pièce du vilebrequin servant à appliquer la pression. Cette pièce pouvait faire partie de l’outil (vilebrequin à conscience intégrée) ou être attachée à la ceinture de l’artisan (vilebrequin à conscience ventrale).

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Je me fais conscience de vous importuner si souvent de la même chose.
  • On dit dans le même sens: C’est conscience de faire telle chose.
C’est conscience de le laisser dans l’erreur où il est.
  • Je mets cela, je laisse cela sur votre conscience ; Je m’en remets, je m’en rapporte à votre conscience ; Vous aurez cela sur la conscience, Si vous agissez ainsi, vous aurez à vous le reprocher.
  • avoir sur la conscience, avoir certaine chose à se reprocher.

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
conscience
/ˈkɑn.ʃəns/
consciences
/ˈkɑn.ʃən.sɪz/

conscience

  1. Conscience.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]