apposition

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin appositio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
apposition appositions
\a.pɔ.zi.sjɔ̃\

apposition \a.pɔ.zi.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’apposer.
    • L'exhibition d'un inventaire sur papier libre fait en l'absence des parties intéressées, sans les formalités prescrites par la loi, et qui présente en un mot tous les caractères d'une précipitation frauduleuse, ne peut empêcher l’apposition des scellés sur les effets d'une succession à laquelle sont appelés des mineurs ou des absens. — (Journal des avoués, rédigé par A. Chauveau, vol. 21, Paris : au bureau du Journal, 1829, p. 12)
    • Le magnétiseur a des compétences plus vagues, c'est une personne que son « magnétisme » doterait du pouvoir de guérir essentiellement par apposition des mains. — (Henri Broch, Gourous, Sorciers et Savants, éd. Odile Jacob, 2006, chap. 1)
    • L'instruction se termine un peu plus tard par apposition de quelques signatures sur des reçus, et Olivier Petacci laisse partir une Marie-Antoinette Raibaut transformée : de Nénette l'élève ambitieuse, est né une commissaire de la brigade de répression du banditisme de la Police judiciaire de Paris. — (Monsieur Rainer, Commissaire Carlucci, BoD/Books on Demand France, 2008, p. 20)
  2. (Physique) (Minéralogie) Jonction de certains corps à d’autres corps de même espèce, de leur simple rapprochement.
    • Les cristaux croissent par un double mode d’apposition ; les molécules s'appliquent eu partie les unes à côté des autres pour étendre la surface , en partie les unes au-dessus des autres pour augmenter le volume ou l'épaisseur. — (Encyclopédie anatomique, tome 6 : Traité d'anatomie général ou Histoire des tissus, vol. 1, par J. Henle, traduit de l'allemand par Antoine Jacques Louis Jourdan, Paris : chez J.-B. Baillière, 1843, p. 169)
  3. (Grammaire) Nom, ou groupe de mots, apposé à un nom ou à un pronom soit avec la valeur d’un adjectif soit pour indiquer dans quelle classe on range la personne ou la chose désignée par ce nom ou ce pronom.
    • Selon J. Gantrelle, Tacite mettrait ainsi « l’accusatif de toutes sortes de substantifs, avec ou sans adjectif, en apposition avec une proposition entière ou avec une partie de la proposition exprimée par le participe ou l'infinitif ». — (Dominique Longrée, « Mirum dictu , les appositions de phrase chez les historiens latins », dans Éléments asyntaxiques ou hors-structure dans l'énoncé latin : Actes du colloque international de Clermont-Ferrand, sous la direction de Colette Bodelot, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2007, p. 233)
    • L’apposition apporte un complément d'information à un nom, tout en gardant la même identité : c'est une sorte de doublure – celle qui apporte tout son confort au manteau ! Elle est souvent séparée du nom par une virgule, mais pas toujours. — (Gaëlle Bodelet, L'essentiel de la grammaire : Pour les Nuls, Éditions First, 2014, chap. 10)
    • Sur les 14 titres que nous avons étudiés, 9 sont formés d'un substantif et d'un adjectif, et 5 de deux substantifs, en apposition. C'est là une proportion considérable de substantifs, si l'on songe que l’apposition du substantif à un autre substantif est un tour relativement exceptionnel en français, comparé à l'emploi courant et naturel de l'adjectif épithète. — (Jacques Scherer, Molière, Marivaux, Ionesco... : 60 ans de critique, Librairie A-G Nizet, 2007, p. 43)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]