zaporogue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Zaporogue

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du russe запорожский, zaporozskiy, composé de Запорожье, Zaporojie (« Zaporoguie, région du Don située après les rapides ») et de -ский, ski ; plus avant, dérivé de порог, porog (« rapide »). Référence nécessaire

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
zaporogue zaporogues
\za.pɔ.ʁɔɡ\

zaporogue \za.pɔ.ʁɔɡ\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Qualifie une tribu de Cosaques.
    • Puis il se réfugia chez les cosaques zaporogues, qui lui apprirent à monter à cheval et à manier l'épée. — (Albert Mousset, Histoire de Russie, 1945))
    • Je suis fidèle comme un dogue
      Au maître le lierre au tronc
      Et les Cosaques Zaporogues
      Ivrognes pieux et larrons
      Aux steppes et au décalogue.
      — (Guillaume Apollinaire, La Chanson du Mal-aimé, in Alcools, 1913))

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
zaporogue zaporogues
\za.pɔ.ʁɔɡ\

zaporogue \za.pɔ.ʁɔɡ\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Cosaque qui vivait en amont des rapides du Dniepr, dans la région historique de l’Ukraine centrale dénommée Zaporoguie.
    • Devant ces ruines modernes, l'esprit ne rêve ni aux luttes acharnées du moyen âge, ni aux assauts soutenus contre quelque troupe de cosaques ou de zaporogues, ni aux attaques d'audacieux croisés, ni aux sombres histoires que rappellent les vieux monuments. — (Adèle Hommaire de Hell (1819-1883), Voyage dans les steppes de la mer Caspienne et dans la Russie méridionale, 1860)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]