zigzaguer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : zig-zaguer

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIIe siècle) De zigzag.

Verbe [modifier le wikicode]

zigzaguer \ziɡ.za.ɡe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ne pas aller droit ; faire des zigzags.
    • M. Tumarche haussa les épaules et il s’éloigna, zigzaguant. — (M. abbé Demanet, Nouvelle histoire de l'Afrique françoise, 1767)
    • Comme fait un mur dont la construction ou fondation sont ausi vicieuses, qui cependant, peut avoir quelques assises assez fortes, pour faire dévier et zigzaguer la fracture verticale. — (Philippe M. Bertrand, Nouveaux principes de géologie, 1797)
    • Nous en profitons pour bifurquer brusquement et nous arrivons enfin en zigzaguant à nous mettre hors de la portée de notre intrus. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Il se décida à regarder du côté de Marcelle. Aussitôt, chez la jeune fille, un petit tremblement nerveux de la joue ou de l’œil (mais vraiment il allait de la joue ou de l’œil, en zigzaguant comme un éclair) avertit le colonel qu’il s’était bien passé quelque chose de grave. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 107.)
    • […] notre appareil était balloté par un vent de trois quart debout. Nous étions à 4.000 mètres d'altitude. C'était à la fois irréel et fantastique. Je zigzaguais pour trouver le moyen de sortir de ces masses de vapeur d’eau. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • […] : avec cette chaleur, en pleine nuit, il porte sur le crâne, de guingois, un Borsalino beige, une chemise à pois blancs sur fond noir qui zigzague au bombé de l'estomac, […]. — (Leïla Rezzoug, Douces errances, page 45, L'Harmattan, 1992)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]