à plusieurs reprises

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale[modifier | modifier le wikicode]

Invariable
à plusieurs reprises
/a ply.zjœʁ ʁə.pʁiz/

à plusieurs reprises /a ply.zjœʁ ʁə.pʁiz/ invariable

  1. Plusieurs fois ; maintes fois.
    • Ayant ainsi parlé, il se signa à plusieurs reprises, et, après maintes génuflexions et prières murmurées, il délivra le reliquaire au frère Ambroise, […]. (Walter Scott, Ivanhoé, traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Déjà le maître de la maison, de concert avec sa compagne, s’était permis de garder à plusieurs reprises le silence là où le notaire attendait une réponse élogieuse ; […]. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Mon cheval renâcla à plusieurs reprises et de lui-même pressa son allure. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Une mouche, attirée sans doute par son nez rouge, s’en vint à plusieurs reprises se poser dessus ; et lorsqu’il l’avait chassée d’un coup de main trop lent pour la saisir, elle allait se poster sur un rideau de mousseline, […]. (Guy de Maupassant, Une vie, 1883)
    • Il eut même cette bonne fortune d’inventer à plusieurs reprises un de ces vocables essentiellement parisiens que la mode consacre pendant quelques mois et qui reçoivent toujours l’accueil le plus enthousiaste, […]. (Octave Mirbeau, Gavinard)
    • Quant au lysol, nous avons déjà noté, à plusieurs reprises, ses remarquables propriétés insecticides, en particulier dans nos études sur l’acariose. (Chronique agricole, viticole et forestière du Canton de Vaud, volume 20, p. 509, Institut agricole de Lausanne, 1907)
    • Le grand air de l’Océan mordait notre visage avec une violence telle que nous avons dû, à plusieurs reprises, étaler sur les joues et le nez de la vaseline, dont nous nous étions munis. (Dieudonné Costes et Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Durant le second séjour de Holbein à Bâle, de 1528 à 1532, […], il a de nouveau portraituré Érasme à plusieurs reprises, mais vraisemblablement une seule fois d’après nature, puisque l’humaniste quitta déjà Bâle en 1529. (J.Huizinga, Érasme, traduction de V. Bruncel, Gallimard, 1955)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]