Aide:Étymologies

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Aide

Étymologies

Guides de rédaction Patrons Divers

Étymologies ♦ Reconstructions ♦ Types de mots ♦ Définitions ♦ Exemples ♦ Synonymes et antonymes ♦ Mots et locutions dérivés ♦ Mots apparentés ♦ Vocabulaire apparenté ♦ Hyperonymes et hyponymes ♦ Méronymes et holonymes ♦ Traductions ♦ Prononciations ♦ Homophones et paronymes ♦ Anagrammes ♦ Voir aussi ♦ Références ♦ Catégories ♦ Liens interwikis


Le Wiktionnaire s’efforce de donner l’étymologie des mots. Vous trouverez sur cette page des conseils pour la rédiger. Les règles spécifiques à ce projet sont expliquées sur la page Wiktionnaire:Étymologie.

Les indications qui suivent concernent l’étymologie des mots et locutions français, discipline de la philologie bien bornée. Pour les autres langues, il faut se rapporter aux références et méthodes propres à chaque langue.


Étymologie d’un mot simple

L’étymologie d’un mot devrait, idéalement, comporter les informations suivantes :

  • datation de son emploi actuel le plus ancien et source ou attestation de cet emploi. Cela peut-être une date données par un document étymologique, ou bien la date du plus vieux document trouvé utilisant le mot le cas échant. (Attention, avec l’arrivée d’internet et de la numérisation en masse de documents anciens, il est possible de trouver des attestations plus anciennes que celle données par un document étymologique, cette nouvelle date est valable sur le wiktionnaire si elle est sourcée convenablement.)
  • étapes de sa formation, avec datations, formes intermédiaires, depuis sa langue-source (latin, ancien francique, grec ancien, autres langues éventuellement, si elles sont connues), avec explication des évolutions ou glissements de sens, évolutions ou glissements de prononciation, etc.
  • remarques, anecdotes, précisions historiques permettant de comprendre l’histoire du mot.

Exemples : aquaticité, corbeau, pâquerette, bréhaigne, accommodation

Étymologie d’un mot dérivé d’un autre mot de la même langue

Dans ce cas, la partie étymologie permet de renvoyer à la racine du mot et/ou aux différents éléments qui le compose. Elle peut être synthétique comme dans acrologiquement ou plus développée comme dans visseuse.

Étymologie d’une locution

La définition d’une locution doit spécifier son sens précis et son usage : niveau de langage, connotations diverses. L’étymologie permet, à travers l’histoire de la locution, de ses sens divers, d’en cerner les subtilités et les modalités d’emploi. Lorsque le sens d’une locution est obscur, la section Étymologie doit permettre, par l’histoire de sa création et de ses évolutions, d’apprécier son usage. Le cheminement historique, depuis la forme actuelle jusqu’aux formes les plus anciennes explicitées par l’étymologie, éclaire le sens et l’utilisation des locutions. Ce cheminement historique doit se fonder sur des dates et des références.

L’étymologie d’une locution devrait comprendre :

  • une explication du sens brut de la locution, si c’est nécessaire ;
  • l’explication des mots qui la composent, si le sens en est obscur ;
  • l’historique de la locution (formes successivement attestées, avec quel sens...)
  • les remarques, anecdotes, précisions historiques permettant de comprendre l’histoire de la locution.

Par exemple aller à vau-l’eau.

Présentation des étymologies

Sur la ligne de définition

Chaque sens d’un mot fait l’objet d’une étymologie. On pourra cependant se contenter d’écrire en début de ligne de définition pour des formes qui découlent les unes des autres :


Affichage Syntaxe
(Figuré) {{figuré}} ou {{métaph}}
(Par extension) {{par extension}} ou {{par ext}}
(Par analogie) {{analogie}} ou {{anal}}
(Par métonymie) {{métonymie}} ou {{méton}}
(Ironique) {{ironique}} ou {{iron}}
(Par ellipse) {{ellipse}}

(voir aussi la liste des modèles pour plus de détails).

Dans la notice étymologique

Sinon, l’énoncé étymologique s’écrit sous forme de phrase qui enchaîne les stades évolutifs, en sens inverse, depuis l’ancêtre le plus récent jusqu’au mot-source (sauf dans le cas des étymologies les plus développées comme accommodation). Il est possible de l’élargir en y indiquant également les cognats, corrélats et notes explicatives concernant la forme ou le sens. Certains mots français sont des dérivés ou les continuateurs d’un mot ou d’une locution latine qui n’exigent que de brefs énoncés. Dans les autres cas, il s’agit d’emprunts qui pourraient, en revanche, nécessiter un énoncé plus long, parfois compliqué.

Certains modèles permettent de catégoriser les pages selon ce critère :

Affichage Syntaxe
Déverbal de {{déverbal de}} ou {{déverbal}}
Dénominal de {{dénominal de}} ou {{dénominal}}
{{étyl}} {{étyl}}

Mise en page

  • La notice étymologique se place toujours avant la classe grammaticale (nom, verbe, etc.) ;
  • Il faut utiliser le modèle de section {{S|étymologie}} en guise d’intertitre ;
  • Chaque étymologie commence par un renfoncement, c’est-à-dire deux points ( : ) suivis d’une espace en tout début de ligne.
  • Au cas de plusieurs étymologies, il faut consacrer à chacune un retour à la ligne commençant par un renfoncement suivi, entre parenthèses, de l’annonce de la section définitionnelle à laquelle s’adresse l’étymologie : (Nom 1), (Adjectif 2-4), etc. Il est possible de lier ces annonces aux sections de l’article → voir DAME, HÉLAS ou lire plus bas.

Plusieurs étymologies

  • Lorsque des homographes appartenant à la même langue sont regroupés sous un seul mot-vedette, chacun donne lieu à une section définitionnelle dédiée (exemples : dame, mousse). Dans ce cas, dans la notice, l’énoncé étymologique doit, en début de ligne, annoncer entre parenthèses la section définitionnelle à laquelle elle se renvoie, avec éventuellement un lien vers la section concernée.

Exemple :

=== {{S|étymologie}} ===
: (''Nom commun 1'') Du latin …
: (''Nom commun 2'') De l’ancien français …

Ce qui donne :

Étymologie

(Nom commun 1) Du latin …
(Nom commun 2) De l’ancien français …

La syntaxe permettant de lier ces annonces à leurs sections définitionnelles correspondantes est [[#fr-nom-1|Nom 1]] ; cela rend plus facile la navigation dans l’article.

Lorsqu’un mot correspond à plusieurs homographes de même formation étymologique mais de dates d’apparition différentes (ce qui arrive assez souvent pour les gentilés, par exemple), leurs étymologies sont triées par ordre chronologique croissant.

Exemple :

=== {{S|étymologie}} ===
: (''Nom commun 1a'') (''Année'') Du latin …
: (''Nom commun 1b'') (''Année'')
: (''Nom commun 2'') De l’ancien français …

Voir par exemple FAUVE, AGIO.

Règles typographiques

En ce qui concerne l’écriture elle-même :

  • La vedette se met en gras ;
  • La date d’apparition se met en début de ligne, soit grâce au modèle {{date}} lorsqu’elle est précise ou inconnu, soit avec le modèle {{siècle}} lorsqu’elle est imprécise.
  • Les étymons de langue française ou étrangère graphiés en caractères latins sont mis en italique (ex : « Du français finir. ») ;
  • Les gloses explicatives (ou traductions) se mettent entre guillemets, complétées éventuellement d’un commentaire, le tout optionnellement entre parenthèses ;
  • Les éventuels affixes sont mis en italique, comme les étymons, et toujours wikifiés ;
  • Chaque phrase commence par une majuscule et finit par un point final ;
  • Chaque mot important est wikifié en l’encadrant avec des doubles crochets ( [[ … ]] ) ;
  • Pour les mots graphiés en caractères non-latins, ce qui est le cas du grec ou de l’arabe, on écrit la graphie originale suivie de la translittération correspondante (séparées par une virgule). Seule la forme en translittéré est mise en italique, et seule celle en graphie originale est wikifiée.
  • Le modèle {{étyl}} permet une catégorisation des étymologies et une typographie uniformisée.
  • Les mots reconstruits sont précédés d’un astérisque. Voir la page d'aide sur les reconstructions.
  • Les références se placent entre les balises <ref></ref> puis apparaissent en bas de page où à la section Références, où il sera alors nécessaire d’écrire <references>.


Codage Wiki

=== {{S|étymologie}} ===
: {{date|1829}} Du verbe ''[[connaître]]'', qui remonte au latin ''[[cognoscere]]'' (« [[fréquenter]] ; connaître »), et du préfixe ''[[re-]]''.

: {{siècle|XII}} Du grec ancien [[μηρóς]] ''mêrós'' (« [[cuisse]] »).

: {{date}} Du {{étyl|la|fr|mot=arma|sens=armes, soldats en armes}}.

: {{siècle|Deuxième moitié du XII}} Du {{étyl|grc|fr|mot=ἐτυμολογία|tr=etymología|sens=sens véritable, étymologie}}.

Résultat affiché

Étymologie

(1829) Du verbe connaître, qui remonte au latin cognoscere (« fréquenter ; connaître »), et du préfixe re-.
(xiie siècle) Du grec ancien μηρός mêrós (« cuisse »).
(Date à préciser) Du latin arma (« armes, soldats en armes »).
(Deuxième moité du xiie siècle) Du grec ancien ἐτυμολογία etymología (« sens véritable, étymologie »).

Aide à la rédaction des étymologies

  • N’oubliez pas que vous pouvez faire des phrases explicatives afin d’être le plus clair possible : vous n’êtes pas limité à trois mots.
  • La taille de l’étymologie n’est (virtuellement) pas limitée ; évitez toutefois de faire des étymologies énormes ou trop alambiquées : faites des phrases, ajoutez des respirations (virgules, points virgules ou points).
  • Il est toujours intéressant d’ajouter, en plus des mots d’origine de certains mots, une explication pour la formation du mot à partir de ces étymons. Les noms d’éléments chimiques sont de bons exemples (voir OXYGÈNE ou XÉNON).
  • Il est intéressant de rechercher les premières attestations d’un mot, ou d’un sens. Voici une page d’aide à ce sujet : Aide:Recherche_d’attestations#Dater_une_attestation.
  • Rappelez-vous de toujours appuyer vos rédactions sur des sources. Vérifier à l’occasion les règles en usage sur le Wiktionnaire

Ressources