visseuse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xixe siècle) Une « machine visseuse » à usage spécifique est mentionnée dans un recueil de brevets d'invention de 1883 [1]. L’outil versatile tel qu'on le connait aujourd'hui est introduit en 1925 par l’entreprise allemande FEIN [2]. Formé de visser avec le suffixe -euse.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
visseuse visseuses
/vi.søz/
Une visseuse électrique. (1)

visseuse féminin

  1. Outil motorisé permettant de visser et dévisser tous types de vis et boulons.
    • Certains se servent de petites visseuses, d’autres de grosses visseuses.
  2. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Outil électrique

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Outil électrique

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Outil électrique

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiiie siècle) De visseux [1] (« rusé, prudent »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

visseuse féminin

  1. Ruse [1].
    • Des barons traist plus de XL
      A li, par son très grant avoir,
      Par son sens et par son savoir.
      Al roi Felipre trest en France,
      Comme visseuse et large et france.
      (Philippe Mouskes, Chronique rimée, XIIIe siècle)

Forme d’adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

visseuse féminin

  1. Féminin singulier de visseux.
    • A l'escondire enver moi trop visseuse!
      Veoir le puisse encore en autre ploi,
      Si voirement, ke je proi
      De volenté amereuse!
      (Romanische Bibliothek, volume 15-17, page 255)

Références[modifier | modifier le wikitexte]