abréviation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin abbreviatio, de abbreviare.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
abréviation abréviations
/a.bʁe.vja.sjɔ̃/

abréviation /a.bʁe.vja.sjɔ̃/ féminin

  1. Action d’abréger ; résultat de cette action.
    • Le marin payé au voyage […] ne subit aucune réduction de salaires en cas d’abréviation du voyage, quelle qu’en soit la cause. (Article 36, Code du travail maritime, France, 2009)
  2. (En particulier) (Linguistique) Procédé graphique consistant à retrancher des lettres d’un mot ou d’un syntagme afin de le raccourcir pour écrire plus vite ou économiser de l’espace.
    • On écrit, par abréviation, M., Mme, Mlle, au lieu de Monsieur, Madame, Mademoiselle ; S. M., S. A. R., au lieu de Sa Majesté, Son Altesse Royale.
  3. (Linguistique) Forme raccourcie du mot ou syntagme ayant subi ce procédé.
    • Au sein d’une abréviation, on fait suivre d’un point (dit abréviatif) chaque mot dont au moins la lettre finale a été supprimée : p. ex. abrège par exemple, vx abrège vieux. Les abréviations qui sont des symboles issus de conventions internationales (éléments chimiques, unités…) ne sont pas soumises à cette règle.
    • Les écritures de la Cour de Rome sont pleines d’abréviations.
    • Le mot cf. est une abréviation qui doit se lire « confer » et non pas « C.F. », tout comme etc. se lit « et caetera » et non « E.T.C. ».
    • Les informations figurant sur la fiche de données de sécurité doivent être exprimées dans des termes simples, clairs et précis, et il convient d’éviter le langage spécialisé, les acronymes et les abréviations. (Règlement (UE) N°453/2010 de la commission du 20 mai 2010, Journal officiel de l’Union européenne du 31 mai 2010).
  4. (Linguistique) (Par extension) Abrègement. — Voir la note.
  5. (Musique) Signe destiné à représenter sous une forme abrégée plusieurs notes de musique.
    • C’est surtout dans la musique instrumentale que l’on fait usage des abréviations.
Note[modifier | modifier le wikicode]
On observe que le mot abréviation peut être employé indifféremment dans son sens restreint (réduction graphique) ou étendu (réduction graphique et orale). Cependant, les puristes préfèreront n’employer abréviation que dans son sens restreint, afin de bénéficier d’une distinction opérative avec abrègement ; dans ce cas :
  • l’abréviation est définie comme une réduction uniquement graphique (par exemple p. pour « page »), le mot ou le syntagme réduit se lisant de façon identique à sa forme complète ;
  • l’abrègement est défini comme une réduction graphique et sonore (réduction dite réelle, car elle produit une nouvelle unité lexicale), soit que la réduction ait été d’abord orale puis graphique (p. ex. télé), soit d’abord graphique puis orale (p. ex. T.G.V.). On peut remarquer que dans cette dernière catégorie, on trouve quelques rares exemples d’abrègements issus de la lexicalisation d’une abréviation, comme les sigles C.Q.F.D. et P.-S.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]