lettre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : lettré

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin littera (« caractère d’écriture, lettre »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
lettre lettres
/lɛtʁ/

lettre /lɛtʁ/ féminin

  1. Chacun des caractères d’un alphabet représentant un son, voyelle ou consonne.
    • Et le ch dur, par quoi le remplacer ? Ici je me sépare de Ronsard, qui voulait qu’on le remplaçât par le k. Non ; le k n’est pas une lettre française, c’est une lettre à air barbare, cela doit venir du Kamtchatka. (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • Épinal ! Nous descendons. A 425 kilomètres de Paris 326 mètres d’altitude, nous apprend la plaque bleue aux lettres blanches apposée dans la gare, […]. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
    • Près du commissariat […] un magasin de nouveauté s’intitulait, en lettres énormes également : À la Belle Polonaise, […]. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • Il en conclut que si Guillaume aime tant cette lettre K, c'est parce qu'elle affecte l’allure d'un soldat prussien marchant au pas de l'oie. (Bruno de Perthuis, Du Kapitaine à la Grande Guerre des K, dans Images de l'étranger, Pulim, 2006, p.155)
    • Écrire un nombre en lettres ou en toutes lettres : L’écrire, non en chiffres, mais avec les mots qui correspondent aux chiffres.
  2. (Par extension) Police de caractères ou manière de représenter les lettres.
    • Lettre gothique, italienne, bâtarde, ronde ou française, cursive ou courante.
    • Le plein, le délié, les jambages, le corps, la queue d’une lettre.
    • L’œil de cette lettre est trop petit, est trop gros.
    • Bien former, mal former ses lettres.
    • Lettre majuscule, minuscule.
    • Lettre capitale.
    • Lettre du bas de casse.
    • Lettre italique.
  3. Message écrit sur du papier ordinaire, expédié à un destinataire, généralement sous enveloppe.
    • Grégoire ! cria La Hurière, du papier blanc pour écrire une lettre, des ciseaux pour en tailler l’enveloppe ! (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Dans un tiroir, il y avait trente billets de mille francs, trente, attachés, par paquets de dix, avec des faveurs roses, ainsi que des lettres d’amour… (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • Il trouva des papiers d’un caractère absolument privé, et, entre autres, d’ardentes lettres d’amour tracées d’une grande écriture féminine. (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p. 90, éd. 1921)
    • le général Sarrail […] interdit aux militaires sous ses ordres d’envoyer leurs lettres par la poste. Toutes les correspondances doivent être remises au vaguemestre. La surveillance est ainsi plus facile. (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.93)
    • Dans une lettre adressée au duc de Nevers, en 1208, Innocent III exhale sa rancœur contre les juifs. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus… (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • Pour communiquer une information importante à l’opinion, l’administration publique (centrale et locale) procède principalement par voie d’affichage dans ses bâtiments, ses périodiques et recourt aussi à des communiqués de presse et à des lettres d’information, ainsi qu’à la radio et à la télévision dans un certain nombre de villes et de régions. (OCDE, Des citoyens partenaires : information, consultation et participation à la formulation des politiques publiques, 2002)
    • Lettre pastorale : Communication adressée par un évêque aux fidèles de son diocèse et lue en chaire par les curés.
  4. (Imprimerie) Caractère de métal, alliage de plomb, d’antimoine et d’étain, représentant en relief une des lettres de l’alphabet.
  5. (Par métonymie) En parlant d’un texte, se dit du sens littéral, par opposition au sens figuré ou extensif.
    • La lettre tue, mais l’esprit vivifie.
    • Juger suivant la lettre de la loi.
    • S’en tenir à la lettre.
    • Il ne faut pas prendre cette phrase, cette expression à la lettre, au pied de la lettre.
    • La chose doit s’entendre à la lettre.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Message écrit sur du papier, expédié à un destinataire
carte postale, message, pli, dépêche, note

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

glyphe d’un alphabet
majuscule, minuscule, lettrine

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Holonymes[modifier | modifier le wikitexte]

glyphe d’un alphabet
mot

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe lettrer
Indicatif Présent je lettre
il/elle/on lettre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je lettre
qu’il/elle/on lettre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
lettre

lettre /lɛtʁ/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de lettrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de lettrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de lettrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de lettrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de lettrer.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]