police

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : policé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom 1) (1365) Du latin politia (« organisation politique, gouvernement de la cité »), lui-même du grec ancien πολιτεία, politeía ; il est passé du sens de « bon ordre, bonne administration » à celui, plus restreint, de « ensemble des règles à suivre » puis « administration veillant au bon ordre ».
(Nom 2) (1370) De l’italien polizza (« certificat, attestation, police d'assurance »)[1] d’origine discutée :
  1. avec déglutination de l’article, du grec byzantin ἀπόδειξις, apodeixis (« démonstration, publication ») du verbe ἀποδείκνυμι apodeíknumi (« faire voir, faire paraître ») ; au sujet du passage de /d/ à /l/, propre au grec byzantin → voir pilote.
  2. Apparenté[2] à pouillé, polyptyque en français, du latin pollex, polegium, poletum, poleticum, altération de polyptycha (« tablettes, registre, pièce écrite »).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
police polices
/pɔ.lis/

police /pɔ.lis/ féminin

  1. Ordre, règlement établi dans un État, dans une ville, pour tout ce qui regarde la sûreté, la tranquillité et la commodité des citoyens, des habitants.
    • Règlement, ordonnance de police.
    • La police est bien faite dans cette ville.
    • En bonne police, telle chose devrait être défendue.
    • La police des mœurs.
  2. Administration qui exerce cette police.
    • Personne ne croit plus que les chrétiens se réfugiaient dans des carrières souter­raines pour échapper aux perquisitions de la police ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.257)
    • Des repaires dangereux existaient où la police n’osait s’aventurer. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 210, Mercure de France, 1921)
    • Cette infiltration de la police partout où nous étions allé me stupéfiait. Ainsi, je n'en pouvais douter, elle avait ses secrets aboutissant jusqu'en cette basse-pègre cependant si cauteleuse. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Essayez donc de vous soustraire, filles imprudentes non pas à l’œil de la police ; mais à ce bavardage incessant qui, dans la dernière bourgade, scrute les actions les plus indifférentes, […]. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • La police attend avec des mitrailleuses et des gaz les grévistes noirs de Pennsylvanie. (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
    • Introduit en France vers 1725, ce jeu devint rapidement populaire et il donna lieu à de tels excès que la police s'efforça, à maintes reprises, de l'interdire. (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, p.47)
    • La veille de ce mercredi 12 juin, mon ami Maurice Andin, […], avait été arrêté à son domicile et la police y avait laissé un inspecteur. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  3. Ordre et du règlement établi dans quelque assemblée, dans quelque société que ce soit.
  4. (Amérique du Nord) (Familier) Agent de police, policier.
    • Il est une police.

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Argot

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
police polices
/pɔ.lis/

police /pɔ.lis/ féminin

  1. Contrat par lequel une compagnie d’assurances s’engage, moyennant une somme convenue, appelée prime, à indemniser quelqu’un de certaines pertes ou dommages éventuels.
    • Ma police d’assurance pour mon habitation était expirée depuis le jour précédent, et […] il avait été convenu qu'à six heures je me présenterais devant le conseil des directeurs de la compagnie pour arrêter les termes d'un renouvellement. (Edgar Poe, L'Ange du bizarre, dans Histoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
  2. Contrat d’abonnement au gaz, à l’électricité, etc.
  3. (Informatique) Police d’écriture, police de caractères.
    • La plupart des polices de caractères sont aujourd'hui disponibles en photocomposition. (Le Monde aujourd'hui, 20-21 janv. 1985)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe policer
Indicatif Présent je police
il/elle/on police
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je police
qu’il/elle/on police
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
police

police /pɔ.lis/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de policer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de policer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de policer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de policer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de policer.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français police.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

police /pə.ˈlis/

  1. Policier.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

police /pə.ˈlis/ au pluriel uniquement (plurale tantum)

  1. Police.
    • The police are there to protect us.
      La police est là pour nous protéger.
  2. (Régional : États-Unis, Écosse) Policier.
    • This time it is the worst kind of call a murder police can get. (David Simon, Homicide: A Year on the Killing Streets, 2006, ISBN 0805080759, p. 440)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

police /pə.ˈlis/ transitif

  1. Faire la police, faire respecter l’ordre.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Tchèque[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du vieux slave polica dont est issu le polonais półka, le russe полка ; dérivé de *polь (« planche ») d'un étymon qui, dans les langues slaves, ne dérive pas d'un signifiant « plat », mais de « fendre le bois » → voir poleno et půl.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif police police
Vocatif police police
Accusatif polici police
Génitif police polic
Locatif polici policích
Datif polici policím
Instrumental policí policemi

police /Prononciation ?/ féminin

  1. Étagère, rayon, casier.
    • Regál je police nebo soustava polic.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  •  : écouter « police »

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • police sur Wikipédia (en tchèque) Article sur Wikipédia

Références[modifier | modifier le wikitexte]