ville

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : -ville

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin villa (« maison de campagne ») ; les villas gallo-romaines, mérovingiennes et carolingiennes gagnant en importance au fur et à mesure du Moyen Âge, le sens évolue vers village, car certaines sont devenues des villages et certaines des villes. Le nom a progressivement suivi leur évolution et remplacé le latin vicus alors que cité s’est maintenu.
Pour une évolution similaire, voir bourg ; le burg (« château-fort ») germanique est aussi devenu synonyme de village et de petite ville.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
ville villes
/vil/

ville /vil/ féminin

  1. Zone urbaine fortement peuplée dans laquelle se concentre la majorité des activités humaines d’un pays.
    • Oh ! caballero, la ville la plus belle et la plus grande de la vieille Europe est bien petite, bien sale et bien mesquine comparée au désert. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Il y a dans certaines villes jusqu’ici préservées, il y a de ces rues extraordinaires, remarquables tantôt par leur fourmillement et tantôt par leur silence, car la variétés des villes est infinie. (Pierre Louÿs, La ville plus belle que le monument, dans Archipel, 1932)
    • Soudain, devant nous, au seuil des montagnes, apparaît une ville. C’est si nettement une ville, la ville des écriteaux d’école, mi en plaine, mi en montagne, que nous doutons d’y pénétrer. Au-dessus d’elle, un château-fort, les tours encore presque intactes, mais renversées horizontalement, comme dans les mirages qui n’ont pu tourner tout-à-fait. Jamais l’état-major […] ne nous permettra de pénétrer dans cet exemple de ville, avec sa cathédrale ogivale au milieu, ses usines à droite, ses toits de tuile à gauche. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • […] nous passons sous le pont suspendu de Brooklyn et devant Manhattan et ses gratte-ciel, et ma dernière vision de New-York me laisse une impression de ville monstrueuse et titanesque. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le Havre, tout le monde le sait, est une ville de création beaucoup plus récente que Rouen, une ville claire, ouverte, aérée, une ville rectiligne. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le Problème de la natalité, 1931)
  2. Entité administrative ayant légalement obtenu le statut de ville, comme par exemple certaines communes de Belgique ou du Luxembourg.
    • Chiny a le statut de ville, glorieux héritage de son lointain passé historique. (Bernard Dubrulle, Le Petit Futé Wallonie: L'Ardenne et bien plus, 2007)
  3. (Par extension) L’administration de cette cité.
    • Il avait une partie de son bien en rentes sur la ville de Paris.
  4. (Par extension) Population d’une ville.
    • À Marseille, les juifs eurent droit de cité jusqu’au XVIe siècle, et il semble pas que la ville ait eu à le regretter, car c’est un des leurs, Crescas Davin, qui introduisit chez elle, en 1371, la fabrication du savon. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • La ville et ses plus riches bourgeois veulent surpasser en magnificence les autres cités. La réception est « de gros coutange » mais aussi « chose très admirable ». (Jean-François Solnon, Quand la Franche-Comté était espagnole, Fayard, 1989)
  5. Vie urbaine, mœurs qui y règnent, par opposition au séjour, à la vie et aux mœurs de la campagne.
    • J’aime mieux la ville que les champs.
    • Il préfère la campagne à la ville.
  6. (Histoire) (Par ellipse) Corps des officiers municipaux.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Le corps de ville fut présenté au roi.
  • être à la ville : n’être pas à la campagne
  • être en ville : n’être pas actuellement chez soi
  • déjeuner, dîner en ville : déjeuner, dîner dans une maison où l’on est invité
  • travailler en ville : aller travailler chez des particuliers
  • avoir ville gagnée : se dit en parlant de toute difficulté vaincue, surmontée
  • ville qui parlemente est à moitié rendue : une personne qui écoute les propositions qu’on lui fait n’est pas éloignée d’accorder ce qu’on lui demande
  • la ville et la cour : s’est dit de l’ensemble des gens de la bonne bourgeoisie de Paris et des nobles qui avaient accès à la cour du roi
  • à la scène comme à la ville : se dit des acteurs qui joue sur scène avec les partenaires de vie

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Danois[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du vieux norrois vili.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

ville /Prononciation ?/

  1. Vouloir.

Norvégien[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du vieux norrois vili.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

ville /Prononciation ?/

  1. Vouloir.

Suédois[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

ville

  1. Passé actif de vilja.