œil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : oeil

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin ŏcŭlum, accusatif de ŏcŭlus.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
œil
/œj/
yeux
/jø/

œil /œj/ masculin

Œil droit humain. (1, 2)
L'Œil humain. (1, 2)
L’œil au centre d’un cyclone (6)
  1. (Anatomie) Organe de la vue.
    • Les Liméniennes ont toutes de belles couleurs, […], des yeux noirs d’une expression indéfinissable d’esprit, de fierté et de langueur ; […]. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • C’est un bel homme bien en chair, élégant en effet, quoique de massive encolure, avec de larges épaules, des joues pleines, de beaux yeux noirs caressans, […]. (Ernest Duvergier de Hauranne, Huit mois en Amérique, Revue des deux mondes, Vol.2005, 1866, p.495)
    • M. D…, à Jarville; paralysie de la paupière supérieure gauche. Se rend à l’hôpital, où on lui fait des piqûres à la suite desquelles la paupière se soulève, mais l'œil gauche était dévié de 45° vers l'extérieur. (Émile Coué, La Maîtrise de Soi-même par l’autosuggestion consciente, 1922, éd. 1935, p.41)
    • La bouche grasse, les pommettes rouges, les yeux injectés de bourgogne, Guillaume-Adolphe Porcellet célébra la grève, la sainte grève!... (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La vache tachetée, 1918)
    • Je demeurai couché sur le dos, les yeux grands ouverts, fixant le plafond. (Henry Miller, L’ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Il se mit à se trémousser sur sa chaise, secoué d’un accès d’hilarité, des larmes dans les yeux, […]. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.15)
    • C’était bizarre. Jamalou n’éprouvait plus, devant cette face douloureuse dont les yeux révulsés, la bouche aux lèvres tuméfiées, presque noire, révélaient l’atroce agonie, aucune espèce de compassion. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • Non, François ne se troublait pas. Cette jouvencelle aux yeux de paille mûre, cette blondeur capiteuse de la chevelure, cet arôme violent d’un corps en plein épanouissement, le remarquait-il ? (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.33)
    • La respiration demeure calme, le cœur est encore bon, mais le sang lui dégouline du crâne sur le nez, dans les yeux, poisse la chemise. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
  2. (Par métonymie) (Figuré) Organe d’un animal, élément d’une machine, comportant un dispositif optique, composant d’un système visuel qui permet la perception de l’environnement par l’analyse de la lumière.
    • Si tu as des yeux, c’est pour voir le monde autour de toi.
    • La porte automatique est commandée par un œil électrique.
  3. (Par extension) Regard.
    • Celui qui, au sommet de l’Etna promène à loisir ses yeux autour de lui, est principalement affecté par l’étendue et par la diversité du tableau. (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire,)
    • C’est, dans un département lointain, une petite propriété que ne décore aucune boule en verre, et où l’œil le mieux exercé ne saurait rencontrer le moindre kiosque japonais, ni le prétentieux bassin de rocailles avec son amour nu en plâtre et son impudique jet d’eau qui retombe. (Octave Mirbeau, Ma chaumière, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Helmy buvait ses paroles, contemplait ses yeux alternativement enflammés et tendres, et caressait lentement la main qu’elle lui abandonnait. (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)
    • Une petite pluie mince et tenace dégoulinait sans arrêt depuis la veille et les passants, recroquevillés sous leurs riflards, les yeux rivés sur le pavé en larmes, glissant peureusement parmi les files des voitures serrées, lui fournissaient l’impression vague de spectres titubants. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.9)
  4. (Par extension) Attention portée à quelque chose.
    • Il faut que les piqueurs aient l’œil à terre dans tous les lieux où ils croiront de pouvoir en revoir, afin d’aider à leurs chiens, & s’assurer que c’est le cerf de la meute qu’ils chassent, […]. (Encyclopédie ou Dictionnaire universel raisonné des connoissances, T.42, 1775, p.19)
  5. (Par extension) Jugement, disposition d’esprit.
    • Dans l'espèce humaine, la Parthénogénèse nva été vue que par les yeux de la foi ; il n'en est pas ainsi dans les rangs inférieurs de l’animalité, et même à ce degré, la chose est si extraordinaire qu’elle a dû, au début, être accueillie par les esprits prudents avec certaines réserves, sinon même avec incrédulité, […] . (Yves Delage & Marie Goldsmith, La Parthénogénèse naturelle et expérimentale, Flammarion, 1913, p.2)
    • […], et quand elle rentrait dans la chambre surchauffée du poêle où se mariaient des odeurs complexes de tourteaux broyés et de racines cuites pour le lécher des vaches, Finaud la regardait d'un œil mi-interrogateur, mi-narquois, […]. (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Vous pensez bien, dit-il, que la nomination d’un chanoine étranger au diocèse n’a pas été considérée d’un œil indifférent par le clergé de Chartres. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  6. (Météorologie) (Par analogie) Zone centrale d’une dépression où les vents sont faibles.
    • L’œil du cyclone se rapproche.
  7. (Par analogie) Ouverture, trou pratiqué dans divers articles ou instruments.
    • L’œil d’une aiguille.
  8. (Par analogie) (Typographie) Partie du caractère comprenant le dessin de la lettre formant relief, et qui s'imprime sur le papier.
    • Après quelques essais de morasse au tampon on lançait la machine, qui trop graissée d'encre épaisse avait une lourde tendance à fermer l'œil des lettres au beurre noir. (Jean-Baptiste Harang, Nos cœurs vaillants, Paris, Grasset, 2010, p. 16)
  9. (Par analogie) Dispositif de visée, judas.
  10. (Marine) Boucle à extrémité d’un cordage, en l’épissant sur lui-même.
    • L’homme sur le quai passa l’œil de l’aussière sur une bitte pour amarrer le navire.
  11. Lustre des étoffes, éclat des pierreries.
    • Ces perles n’ont pas bel œil.
    • Un œil de poudre : Une légère teinte de poudre mise sur les cheveux.
  12. (Botanique) Bouton, petite excroissance qui paraît sur une tige ou sur une branche d’arbre, et qui annonce une feuille, une branche, un fruit. (En particulier) Endroit par où sort le bourgeon de la vigne et des arbres fruitiers.
  13. (Cuisine) Bulle de graisse qui nage à la surface d’un bouillon.
    • La soupe était froide, couverte d’yeux de graisse. (Zola)
  14. (Cuisine) Chacun des trous qui se trouvent dans la mie de pain, dans certains fromages.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
œil œils
/œj/
Œil d’un caractère : Le mot « Exemple » écrit dans le même corps avec une police à gros œil (en haut) et avec une police à petit œil (en bas). (3)

œil /œj/ masculin

  1. (Typographie) Relief du caractère d’imprimerie ; partie du caractère qui laisse son empreinte au tirage.
  2. Dessin représentant une lettre, un caractère.
    • Les œils de ces lettres sont étranges.
  3. Pour une police de caractères, hauteur des minuscules, jambages exclus, comparée au corps de la police, c’est-à-dire à la hauteur des capitales.
    • Corps 24 gros œil. Corps 24 petit œil.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

œil, œillet et leurs dérivés constituent des exceptions au procédé mnémotechnique énonçant qu’un « œ » non suivi d’un « u » se prononce /e/ ou /ɛ/. Cette exception est due au fait que le « u » étymologique issu du latin est devenu muet et n’est plus transcrit.

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • œil sur Wikipédia Article sur Wikipédia