dépression

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Depression, depression

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1314) Du latin depressio (« enfoncement »), de depressus, participe passé de deprimere (« presser de haut en bas ») → voir de- et primere. Le terme médical est apparu au (xixe siècle).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dépression dépressions
/de.pʁɛ.sjɔ̃/
ou /de.pʁe.sjɔ̃/

dépression /de.pʁɛ.sjɔ̃/ féminin

  1. (Géologie) Abaissement ; enfoncement.
    • La vallée de la Lanterne, […] occupe, […], une longue dépression creusée à travers les formations triasiques et liasiques dont les bandes circulaires plus ou moins sinueuses contournent la croupe méridionale des Vosges. (Gustave Malcuit, Contributions à l'étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Soc. d'édit. du Nord, 1929, p.1)
    • Ils paissent sur des landes granitiques ou dans les dépressions plus humides des plateaux caussenards. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  2. (Anatomie) (Médecine) Affaissement naturel ou accidentel dans quelque partie du corps.
    • On remarque une forte dépression des os du crâne.
    • Une surdose de barbiturique peut entraîner la mort par dépression respiratoire.
  3. (Astronomie nautique) Abaissement de l’horizon visuel au-dessous de l’horizon vrai.
  4. (Météorologie) Diminution de la pression atmosphérique.
    • Les Féroë se dressent dans une des régions les plus tourmentées du globe, perpétuellement balayées par des dépressions atmosphériques. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  5. (Par extension) Zone de très faible pression atmosphérique.
    • Vers le soir la tempête présentait des caractères cycloniques et je pris la cape, les amures à tribord, pour m'éloigner du centre de la dépression. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  6. (Médecine) (Par extension) Affaiblissement de l’énergie physique ou morale.
    • Stress, dépression, infarctus… Les maux sont nombreux. 20% des arrêts de travail de deux à quatre mois résultent de troubles mentaux du comportement, d’après une étude de l’assurance maladie de 2004. (Emmanuelle Souffi; Souffrance au travail. La fin d’un tabou, dans L’Usine nouvelle, du 4 octobre 2007)
  7. (Économie) Grave crise économique consistant en une diminution importante et durable de la production et de la consommation.
    • Le krach boursier de 1929 a entraîné la pire dépression du XXe siècle.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

basse pression atmosphérique

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]