naturel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Emprunté au latin naturalis, dérivé de natura (« nature ») avec le suffixe adjectival -alis (« -el »).

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin naturel
/na.ty.ʁɛl/
naturels
/na.ty.ʁɛl/
Féminin naturelle
/na.ty.ʁɛl/
naturelles
/na.ty.ʁɛl/

naturel /na.ty.ʁɛl/ masculin

  1. Qui est relatif à la nature, à l’ensemble des êtres et des choses, à l’ordre qui les régit.
    • À l’état naturel, les résineux comme les feuillus ont une grande puissance de conquête et une grande longévité. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 16)
    • Les lois, les forces, les causes naturelles.
    • Les effets naturels.
    • Le cours, l’ordre, l’état naturel des choses.
  2. Ce qui est conforme aux lois de la nature, par opposition à surnaturel.
    • Un événement naturel.
  3. Ce qui est suit le cours spontané des choses, par opposition à artificiel ou forcé.
    • La croissance naturelle des plantes.
    • L’hybridation artificielle ne suit pas les mêmes principes et n’a pas les mêmes effets que l’hybridation naturelle.
    • Un élan de sympathie naturel.
  4. Qui est conforme à la nature particulière de chaque espèce, de chaque individu, de chaque chose.
    • La raison est un attribut naturel de l’homme.
    • La curiosité est naturelle à l’homme.
    • La férocité naturelle du tigre, naturelle au tigre.
    • Ce fleuve est sorti de ses bornes naturelles.
    • La flamme, en s’élevant, suit sa direction naturelle.
  5. Qui est conforme au tempérament, aux penchants innés d’un individu.
    • Les oratoriens et les jésuites, ennemis et adversaires naturels, firent d’abord cause commune pour écarter les carmes de la direction de ces religieuses. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p. 93)
    • Pendant un moment, la morgue germanique lutta en lui avec la simplicité anglaise, et aussi avec sa bienveillance naturelle et sa loquacité, et elle eut le dessous. (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 174)
    • Cette attitude a fini par lui devenir naturelle.
    • (Par extension) (Figuré) Les gens de goût sont les juges naturels des productions littéraires.
  6. (Mathématiques) Qualifie les entiers positifs (plus grands que zéro).
    • 18 est un entier naturel.
  7. Qualifie ce que nous faisons en conséquence de nos habitudes.
    • Aussi rien n’est-il plus naturel que de voir des policiers […] prendre, pour ne pas effaroucher leur proie, l’apparence des gars qu’ils ont la mission d’appréhender. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Il était naturel à Ovide d’écrire en vers.
    • Il lui est naturel de marcher très vite.
    • Il lui est naturel de s’affliger pour peu de chose.
  8. Qualifie les sentiments inspirés par les liens du sang, la naissance, le milieu où l’on vit.
    • L’attachement naturel des parents pour leurs enfants.
  9. Qui est conforme à la raison ou à l’usage commun.
    • Sa générosité n’est pas faiblesse ; son obligeance ne dépasse pas les obligations normales et naturelles ; aucune arrière-pensée en son comportement. (Jean Rogissart, Passantes d’octobre, 1958)
    • Il est naturel de se confier à ses amis.
    • Il est tout naturel de demander un service à ceux qu’on a obligés soi-même.
    • Je les ai trouvés installés chez moi et lady Makinson, qui a la rotule démise, occupe mon lit. Ils ont l'air de trouver cette situation toute naturelle. (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, Gallimard, 1937. Ch. IV)
  10. Se dit, à la forme négative, d’une chose où l’on soupçonne quelque tromperie.
    • Ce n’est pas une chose naturelle de gagner toujours au jeu.
    • Il faut qu’il y ait quelque supercherie là-dessous, car cela n’est pas naturel.
  11. Qui s’offre d’abord à l’esprit.
    • Le sens que vous donnez à ce passage n’est pas le sens naturel.
    • Vous n’avez pas pris cette phrase dans son sens naturel.
    • Voilà l’explication la plus naturelle qu’on puisse donner de sa conduite, l’interprétation la plus naturelle qu’on puisse donner à son propos.
  12. Ce qui est produit par la nature seule, par opposition à ce qui a été fait par l’homme, à ce qui est artificiel.
    • De nombreux jaunes, par exemple, qu’ils soient d’origine naturelle (flavoniques) ou artificielle (azoïques) présentent une fluorescence non négligeable. (Éric Felder, Surfaces, tribologie et formage des matériaux, 2001, page 139)
    • Cheveux naturels.
    • Prairie naturelle.
    • Les eaux minérales naturelles.
  13. Dessiné par la configuration du sol, par opposition à un tracé résultant de conventions diplomatiques.
    • Les frontières naturelles.
  14. Pur, non contrefait.
    • Vin naturel.
  15. (Musique) Simple, qui n’est affectée ni d’un dièse, ni d’un bémol.
    • Note naturelle.
  16. Se dit des qualités intellectuelles ou morales qui viennent de la nature seule, qui sont innées, par opposition à ce qui est acquis, cultivé, factice.
    • Il manque de culture, mais il a de l’esprit naturel.
    • Ses qualités acquises l’emportent de beaucoup sur ses qualités naturelles.
    • Sa gaieté n’est pas naturelle, elle est forcée.
  17. Qui est sans affectation, sans contrainte, sans effort.
    • Tous ses gestes, tous ses mouvements sont faciles et naturels.
    • Sa démarche est naturelle et gracieuse.
    • Un langage, un style naturel.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir nature

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

naturel /na.ty.ʁɛl/ masculin singulier (Indénombrable)

  1. Facilité, aisance avec laquelle on fait une chose, avec laquelle une chose est faite, par opposition à l’art, l’affectation.
    • Il y a beaucoup d’art et d’étude dans tout ce qu’il écrit, mais point de naturel.
    • La diction de cet acteur manque de naturel.
    • Cette femme est jolie, spirituelle, bonne ; mais elle gâche toutes ses qualités par le défaut de naturel.
  2. Inclination, humeur, tendances qui caractérisent un individu, qu’il apporte en naissant.
    • Suivant le caractère des barbares, dont la fougue est violente, mais de peu de durée, ils se réconcilièrent en faisant de nouveau le serment de ne rien entreprendre l’un contre l’autre. Tous deux étaient d’un naturel turbulent, batailleur et vindicatif […] (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les Quatre Fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568))
    • Du temps du roi Moabdar il y avait à Babylone un jeune homme nommé Zadig, né avec un beau naturel fortifié par l'éducation. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, I. Le borgne, 1748)
    • Très curieux de son naturel, il était toujours informé avant quiconque des menus potins du pays et n'avait pas son pareil pour les répandre et les amplifier. (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Naturel doux, humain, vertueux, compatissant.
    • Naturel pervers, féroce, vicieux, malfaisant, ingrat, etc.

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin naturel
/na.ty.ʁɛl/
naturels
/na.ty.ʁɛl/
Féminin naturelle
/na.ty.ʁɛl/
naturelles
/na.ty.ʁɛl/

naturel /na.ty.ʁɛl/ masculin

  1. Habitant originaire d’un pays, spécialement d’un pays peu civilisé.
    • Durant ce séjour, j’avais beaucoup fréquenté les naturels et j’avais fait de grands progrès dans l’étude de leur langue. (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1830)
    • Le lecteur, prévenu de l’excursion que nous lui proposons d’entreprendre parmi les naturels de cette race infernale qui peuple les prisons, les bagnes, et dont le sang rougit les échafauds… le lecteur voudra peut-être bien nous suivre. (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, §. 1, 1842–1843)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
(Héraldique) L’expression « au naturel » est une locution adjectivale utilisée en blasonnement pour désigner la couleur naturelle d’un élément d’un blason, elle est récente et peu usitée. Voir Couleur héraldique sur Wikipédia Article sur Wikipédia.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]