naturellement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de naturel, par son féminin naturelle, avec le suffixe -ment.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

naturellement /na.ty.ʁɛl.mɑ̃/ invariable

  1. Par une propriété naturelle.
    • Les Liméniennes ont toutes de belles couleurs, les lèvres d’un rouge vif, de beaux cheveux noirs et bouclés naturellement, […]. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • L’esprit croit naturellement, et la volonté aime naturellement. (Blaise Pascal, Pensées, t. I, p. 287, édit. LAHURE.)
    • Comme une source envoie ses eaux naturellement, comme le soleil naturellement répand ses rayons, ainsi Dieu naturellement fait du bien. (Jacques-Bénigne Bossuet, Sermons, Bonté, I.)
    • Il est évident que des sons et des paroles n’ont point et ne peuvent avoir naturellement de rapport aux choses qu’elles signifient, quoi qu’en disent le divin Platon et le mystérieux Pythagore. (Nicolas Malebranche, Rech. vér. Éclairciss. liv I, t. IV, p. 101, dans POUGENS.)
    • Dion avait naturellement beaucoup de noblesse, d’élévation et de grandeur d’âme. (Charles Rollin, Historique ancien Œuv. t. V, p. 191, dans POUGENS.)
    • Naturellement l’homme ne pense guère ; penser est un art qu’il apprend comme tous les autres et même plus difficilement. (Jean-Jacques Rousseau, Ém. V.)
  2. Par le seul secours, par les seules forces de la nature, par opposition à surnaturellement.
    • Naturellement parlant, un mort ne peut revivre.
  3. Comme on doit s’y attendre par une conséquence naturelle.
    • Je me suis trouvée naturellement dans cette affaire par le plaisir que je pris de lui dire [au maréchal d’Estrées] ce que vous me mandiez de lui sur sa nouvelle dignité. (Marquise de Sévigné, à Bussy, 24 juin 1681.)
    • (Ironique)Il me quitte ; il doit acheter du jambon et du vinaigre, car les officiers l’ont naturellement chargé de leur cuisine, comme ils en chargent immanquablement tout professeur, tout prêtre, tout poète. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
  4. De famille, de naissance.
    • Il [le chancelier Pierre Séguier] ne laisse que soixante et dix mille livres de rente : est-ce du bien pour un homme qui a été quarante ans chancelier, et qui était riche naturellement ? (Marquise de Sévigné, 3 fév. 1672.)
  5. D’une manière naturelle, simple, facile.
    • Voilà le sens qui s’offre naturellement à l’esprit. Cela s’explique naturellement.
    • Une espèce de fatalité veut qu’en tout genre les méthodes ou les idées les plus naturelles ne soient pas celles qui se présentent le plus naturellement. (Bernard le Bouyer de Fontenelle, l’Hôpitalien)
  6. D’une manière naïve et propre à imiter la nature.
    • Il contrefait les gens très naturellement.
  7. Sans affectation ni recherche.
    • Parler, écrire naturellement.
    • Reconnaissez le héros, qui, toujours égal à lui-même, sans se hausser pour paraître grand, sans s’abaisser pour être civil et obligeant, se trouve naturellement tout ce qu’il doit être envers tous les hommes. (Jacques-Bénigne Bossuet, Louis de Bourbon.)
    • Le comble de ma bonne fortune, c’est que vous écrivez naturellement, et que votre esprit n’a pas besoin d’art : on dit que votre figure est comme votre esprit. (Voltaire, Lett. Mme de Beauharnais, 1772.)
    • Lorsque nous disons que Racine, Despréaux, Bossuet et Mme de Sévigné écrivent naturellement, nous sommes portés à prendre ce mot dans un sens absolu, comme si le naturel était le même dans tous les genres. (Etienne Bonnot de Condillac, Art d’écr. IV, 5.)
    • Comment faire parler naturellement un villageois, un homme du peuple, sans blesser la délicatesse d’un homme poli, cultivé ? (Jean-François Marmontel, Élém. litt. Œuv. t. VII, p. 91, dans POUGENS.)
  8. Sans déguisement, avec franchise.
    • Cet homme ne va pas naturellement, il dissimule. Répondez-moi naturellement.
    • Pourquoi me faire des excuses de me parler naturellement ? (Marquise de Maintenon, Lett. à Mme de R. 11 octobre 1693.)
    • Dites-moi naturellement comment vous la trouvez. (Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, Théât. d’éduc. Zélie, II, 4.)
  9. (En particulier) Bien sûr. — Note : Il sert alors à renforcer l'assertion de la phrase.
    • Celui-ci promettait naturellement à ses électeurs, comme don de joyeux avènement, la séparation de l’Église et de l’État, l'instruction laïque et la suppression du budget des cultes. (Paul-Gabriel d’Haussonville, L’Enfance à Paris, 1879, Calmann-Lévy, p.161)
    • Dans une prairie, toutes les plantes sont herbacées et on n’y voit en général pas un arbuste ou un arbre isolé. Je parle naturellement des paysages naturels comme la Prairie ou la Pampa. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.101)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

  • naturellement parlant : en parlant sans figure.
  • cela ne se fait pas naturellement : cela n'arrive pas d’ordinaire, se dit aussi quand on soupçonne quelque supercherie.
    Il a gagné toutes les parties, cela ne se fait pas naturellement.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]