convention

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Convention

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin conventio devenu covence au XIIIe siècle, et refait avec une forme savante.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
convention conventions
/kɔ̃.vɑ̃.sjɔ̃/

convention /kɔ̃.vɑ̃.sjɔ̃/ féminin

  1. Accord, pacte que deux ou plusieurs parties font ensemble.
    • […]: de grands embarras financiers avaient conduit le gouvernement à signer avec des compagnies de chemin de fer des conventions que les radicaux avaient dénoncées comme étant des actes de brigandage ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.281)
    • Ils ont fait une convention entre eux… La convention était que… Je m’en tiens à la convention.
  2. Clause, condition.
    • Voici quelles ont été nos conventions.
    • Une convention spéciale.
    • Conventions matrimoniales, ou absolument conventions, les articles stipulés entre les époux par le contrat de mariage.
  3. (Au pluriel) Ce qui est convenu, ce qui résulte d’un pacte implicite, par opposition à ce qui résulte des lois mêmes de la nature ou de la force des choses.
    • Une religion qui serait seulement faite de conventions extérieures, d'attitudes et de formes serait sans action sur la conscience et ne changerait rien aux secrets de la vie intime. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Mon vieil instinct d’individualiste me tient lieu de morale. Assez de blagues, de conventions, de poudre aux yeux. L'homme se dresse, les poings serrés. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.197)
  4. (Arts) Accord tacite par lequel on admet certaines fictions, certains procédés qui s’éloignent de la réalité, mais qui paraissent indispensables pour produire l’effet voulu.
    • Le théâtre ne peut se passer de certaines conventions.
  5. Assemblée nationale formée pour établir une constitution, ou pour la changer, la modifier, etc.
    • Pendant la révolution de 1688, le Parlement d’Angleterre s’était constitué en convention.
  6. (En particulier) (Histoire) (France) L'assemblée nationale qui se réunit à Paris au mois de septembre 1792 et qui exerça tous les pouvoirs jusqu’en octobre 1795. → voir Convention
    • Les décrets de la convention.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin conventio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
convention
/Prononciation ?/
conventions
/Prononciation ?/

convention

  1. Convention.
  2. Congrès, symposium.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]