constitution

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Constitution

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin constitutio (« constitution »), dérivé de constituere (« établir », « placer »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
constitution constitutions
/kɔ̃.sti.ty.sjɔ̃/

constitution /kɔ̃.sti.ty.sjɔ̃/ féminin

  1. Manière dont une chose est constituée, dont ses éléments combinés forment un tout.
    • Lorsque Newton entreprit de calculer théoriquement les réfractions produites par l'atmosphère, il donna à celle-ci une constitution qui suppose implicitement la température constante à toutes les hauteurs; […]. (Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences, vol. 6, p.391, 1838)
  2. État général du corps humain, complexion.
    • Et tout le village bientôt, à des degrés variant selon la constitution et la force de résistance de chacun, fut en proie à des malaises étranges, symptômes inexplicables d’empoisonnement. (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • A ces dévergondages, à ces déliquescences, à ces dépravations, il y a de douloureuses conséquences. […] ; une partie de la jeunesse aurait été atteinte en sa constitution physique, aux sources mêmes de la vie. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  3. Loi ou charte fondamentale qui détermine la forme du gouvernement, qui règle les droits politiques des citoyens et qui dicte la politique d’un État ou d’un groupe d’États.
    • Une faction puissante conspire avec les tyrans de l’Europe pour nous donner un roi, avec une espèce de constitution aristocratique. ( Maximilien de Robespierre, Discours contre Brissot & les girondins, 10 avril 1793)
    • Il faut entrer de force dans le domicile du citoyen: il faut arrêter administrativement l'homme qui ne peut être arrêté qu'en vertu d'une loi ; il faut violer la liberté de l'opinion et la liberté individuelle; il faut en un mot mettre en péril la constitution même de l'État. (Résumé politique, dans L'Ambigu: ou Variétés littéraires et politiques, V.56, 1818, p.243)
    • Lorsque la constitution française reconnaissait un ordre de noblesse privilégiée, la femme noble qui épousait un roturier dérogeait à la noblesse et devenait roturière. (L'Institut : Journal des académies et sociétés scientifiques de la France & de l’Étranger, 2e section, 5e année, janvier-février 1840, n°49-50, p.6)
    • Les Belges obtinrent la réforme de la constitution par une dé­monstration que l'on a décorée, peut-être un peu ambitieusement, du nom de grève générale. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.213)
  4. (En particulier) Ordonnance, loi, règlement, législation ancienne en matière ecclésiastique.
    • Constitution civile du clergé, organisation du clergé français, décrétée par l’Assemblée constituante, le 12 juillet 1790.
    • Les constitutions canoniques, apostoliques.
  5. (Droit) Le fait de créer, de fonder quelque chose.
    • Les généraux Cherrière et Spillmann […], vont tenter d'engager l'état-major, le Gouvernement et les autorités civiles vers la constitution de goums, de groupes autodéfense, des postes de garde des caïds. (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p.40, France-Empire, 1963)
    • Un contrat de constitution. — Constitution de dot.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin constitutio (« constitution »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

constitution (pluriel: constitutions )

  1. Constitution.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation manquante. (Ajouter)