charte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Charte

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin charta (« papier, écrit, carte ») [1] fait aussi, par altération, chartre, → voir carte

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
charte chartes
/ʃaʁt/

charte /ʃaʁt/ féminin

  1. (Histoire) Ancien titre public ou privé.
    • Il trouvait aux Archives, non pas seulement les papiers administratifs des derniers siècles, mais les chartes du moyen âge. Il les fallait lire, il en fallait déchiffrer l’écriture, distinguer les formules, déterminer les dates, […]. (Henri Wallon, Notice sur la vie et les travaux de M. Joseph-Natalis de Wailly, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres , dans les Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1888, vol.32, n°6 , p. 556)
  2. (En particulier) Acte, accordé par les rois aux communes, qui leur conféraient certains droits ou privilèges.
    • […] notre cité ne figure dans aucune des chartes de l'époque mérovingienne, dans aucune des donations des princes carolingiens. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • Il existe aux archives communales de Chagny-lès-Omont une copie de la charte des privilèges accordée en 1218 par Pierre, abbé de Saint-Remy de Reims. (Revue d'Ardenne & d'Argonne : scientifique, historique, littéraire et artistique, Société d'études ardennaises "La Bruyère", nov-déc. 1893, p.39)
  3. (Histoire) (France) (Par ellipse) L’acte fondamental qui a établi en France la monarchie constitutionnelle, en 1814, puis 1830.
    • Tenez, monsieur, sous le régime que nous a fait la Charte qui prend la cote des contributions pour une cotte d’armes, il n’y a de solide que ce que vous êtes allé chercher en Chine, la fortune ! (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • …la charte de 1814 avait incorporé définitivement à la tradition nationale le système parlementaire, la législation napoléonienne et l’Église concordataire. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

La charte constitutionnelle de 1830.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France (Île-de-France) : écouter « charte [ʃaʁt] »

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]